FranceDeep StateEurope

Macron et les médias

0

« Nous ne sommes plus au temps de l’ORTF* » …Le communicant Jacques Pilhan pouvait cacher les secrets de François Mitterrand sur son passé, sa santé, sa famille. C’était accepté et possible car on pouvait faire pression et mettre un journaliste sur écoute, ce qui poserait beaucoup de problèmes aujourd’hui, heureusement. L’affaire Benalla, ce n’est pas que la Contrescarpe, c’est aussi quelqu’un qui a cru qu’on pouvait utiliser la brutalité physique à l’égard de la presse. Car Benalla avait pour mission, entre autres, de mettre à distance les professionnels indésirables. Dans le livre Mimi (Grasset, 2018), des journalistes racontent la volonté…

This content is for Q17 Membership members only.
Login Join Now
Sylvie FOURCADE

Uranium One scandal

Previous article

Division ? Je vais bien moi…

Next article

You may also like

Comments

Comments are closed.

More in France