FranceGilets Jaunes

Rapport de Situation sur le mouvement des Gilets Jaunes. 28 mars au 4 avril 2019.

0

Par Le Saker Francophone – Le 4 avril 2019

Acte XX

Pour l’acte XX, trois villes ont interdit toute manifestation : Toulouse, Avignon et Rouen. Le maire de Bordeaux demande à tous les habitants de rester chez eux. St Etienne et Epinal interdisent aussi les manifestations pour l’acte XX.

Interdictions non respectées, toutes ces villes auront un samedi bien jaune. Bordeaux ne sera pas une ville morte comme l’avait demandé le maire. Avignon non plus. 33.700 Gilets jaunes en France selon l’Intérieur, alors que le syndicat France police-Policiers en colère a fait état de 120.000 manifestants à 16h00. Selon un nouveau bilan de la préfecture de Paris, 32 personnes ont été interpellées et il y a eu 11.945 contrôles préventifs. Les forces de l’ordre ont procédé en outre à 21 verbalisations pour participation à une manifestation non-autorisée sur le périmètre interdit.

Gaz lacrymogène, interpellations et habituelles violences policières, comme d’habitude, pour cet acte XX. Retour de certains casseurs. Les lacrymos volent toujours au raz des visages

Violences policières, financières et étatiques

Un témoignage des menaces et violences utilisées par la police pour faire peur aux manifestants.

Interdiction d’interviewer Geneviève Legay, la vieille dame de Nice hospitalisée après une charge de CRS. Après moult déclarations conflictuelles et polémiques pour savoir comment cette dame était tombée, le procureur de Nice reconnait finalement qu’elle a bien été poussée par un policier. D’ailleurs le policier en cause a présenté ses « regrets » à la dame âgée tout en précisant qu’il avait agi dans le « strict respect des ordres ». Confirmation des pressions de la police sur cette dame : « lorsque Madame Legay s’est réveillée à l’hôpital, le samedi 23 mars 2019, elle a indiqué que des policiers sont venus à deux reprises dans sa chambre et qu’une policière a essayé avec insistance de lui faire dire que c’était un caméraman qui l’avait bousculée, et non les forces de l’ordre ».

Témoignage d’une street medic violemment battue par la police. Et encore une autre. Rafle de street medics dans un restaurant de Dijon : « Dans le restaurant ‘Le Bœuf Blanc’, le QG des street medics. Tout le monde tabassé à l’intérieur et devant la porte. Résultat des radios -> des côtes cassées, des doigts cassés, une épaule cassée. Toutes des femmes dont la patronne. »

Du coup même Paris Match se sent obligé de pondre un article sur le fait que les Street Medics sont harcelés par la police.

Les convocations pleuvent pour les sujets les plus grotesques : « Nous apprenons avec stupeur qu’une personne ayant partagé une de nos informations se retrouve convoquée par la Police ! Le sujet traite des jets d’excréments communément appelé ‘Cacatov’ … Le sujet est traité par de nombreux médias !…Nous sommes dans une répression telle qu’aujourd’hui des personnes risquent des amendes et même plus pour avoir relayé des informations ! ».

De plus en plus, on peut voir sur Facebook des recherches de vidéos pouvant montrer que la police a menti dans son procès-verbal. Les manifestants pacifiques sont piégés par la police qui les fait passer pour des casseurs. Voici un exemple parmi tant d’autres de ces demandes d’aide : « RECHERCHE DE PREUVES VIDÉO et/ou PHOTO et/ou TÉMOIGNAGES pour 2 personnes. »

  1. Nous avons eu des nouvelles du jeune-homme (photo de gauche) que sa famille recherchait. Malheureusement il est en prison. La BAC lui a glissé une canette dans son sac (comme ils en prennent désormais l’habitude), pour qu’il soit accusé de jet de projectile.

Soit URGENT : sa famille recherche des images et témoignages de son interpellation à 18h30 à côté du carrefour Saint Georges. Merci de contacter Anna Tellier.

  1. La personne qui a pu nous donner des nouvelles du jeune homme de 19 ans et qui l’a croisé à la maison d’arrêt de Seysses recherche aussi des preuves en images de son innocence (photo de droite). Il est accusé d’avoir frappé un policier, et il a été blessé au LBD à bout portant. Il a été interpellé vers 18h/18h30 sur le Boulevard Carnot en allant vers le monument aux morts. Contactez Malou Mulan. »

Quelques témoignages de Gj condamnés pour avoir manifesté.

Eric Drouet est condamné à 2000 euros d’amende.

Une avocate témoigne que la police ne l’a pas laissée entrer dans le commissariat pour assister des gardés à vue. Autre témoignage d’une avocate sur les conditions de garde à vue des Gj. Un troisième témoignage, cette fois de la présidente du syndicat des avocats à Rouen qui dénonce les manœuvres de la police pour empêcher que les Gj arrêtés puissent voir leur avocat.

Et là c’est Reporter sans frontières qui s’adresse au Défenseur des droits pour lui demander que la police cesse de brutaliser les journalistes, qui sont clairement identifiés comme tel, pendant les manifestations de Gj.

À force de voir de telles scènes, je ne sais même plus quoi en dire.

Encore une vidéo ou un flic (on le reconnaît au brassard rouge autour du bras),  est non seulement déguisé en casseur mais le devient puisqu’il est filmé lançant un projectile contre la vitrine d’un bar.

Cette étude explique les nombreux cas répertoriés de malaise dus aux gaz lacrymogènes en montrant leur toxicité quand ils sont utilisés de manière si concentrés.

Et un suicide de plus dans la police. « 21 suicides dans la police nationale depuis le 1er janvier 2019. Jamais nous n’avions connu une telle hécatombe en l’espace de 3 mois seulement. »

Amnesty France dénonce de nouveau l’entêtement du gouvernement à utiliser la violence frontale et se pose la question : « Quand les autorités françaises mettront-elles fin à cette escalade de la violence et opteront-elles pour une stratégie de maintien de l’ordre qui respecte le droit de manifester ? ».

Le « business de l’outrage à agent ». Cette vidéo explique pourquoi les amendes pour outrage à agent pullulent.

Beaucoup de témoignages indiquant que la police cherche à ficher le maximum de manifestants. Identité et photos prises systématiquement.

De plus en plus la remarque « la Gestapo/la police de Pétain aussi suivait les ordres », apparaît dans les commentaires cherchant à expliquer le comportement des policiers. Et cette vidéo montre bien pourquoi.

police de petain

Malgré tout cela, les pauvres policiers en ont marre que l’on dise du mal d’eux. Et, du coup, cela provoque des tensions internes dans leurs rangs.

Pour finir, le digne et touchant témoignage d’une femme « Trop riche pour avoir des aides, trop pauvre pour avoir une demande de logement dans le privé. Marie, retraitée de 71 ans a travaillé toute sa vie en France et vit aujourd’hui dans sa voiture. » Cela explique bien le pourquoi des Gj.

Les magouilles politico/médiatiques françaises

Pour ceux qui veulent comprendre la logique du système et surtout casser les arguments employés par les médias pour faire rentrer ce système de force dans nos esprits, une excellente analyse, simple à lire.

Avec la nouvelle porte-parole du président, au moins les choses sont claires.

sibeth

Les masques tombent. Pour soutenir la nouvelle porte-parole un député LREM soutient lui aussi que la transparence n’est pas utile en politique.

Même Le Monde s’y met avec un article titré : « Comment l’Élysée a fait diffuser un montage vidéo trompeur pour tenter d’excuser Alexandre Benalla ».

Alors que les Gj sont mis en prison par centaines, voici une longue liste de personnalités politiques condamnées pour des faits bien plus graves que de simplement braver une interdiction de manifester et n’ayant jamais fait de prison.

Cette vidéo vous explique, en chiffres, l’ampleur de l’évasion fiscale en France et en Europe. Fraude confirmée par cette interview d’un membre du PS. Il faut comprendre que la récupération de cette fraude serait largement suffisante pour que la France continue à avoir une politique sociale. Mais le gouvernement ultra libéral qu’est celui de Macron préfère laisser les riches frauder pour ne pas partager plutôt qu’aider ceux qui en ont besoin.

Du coup, comme ce gouvernement est en manque de rentrées fiscales, l’automobiliste français devient la vache à lait du gouvernement. Les amendes dues simplement au radar ont généré près de 2 milliards d’euros en 2017. Il faut rappeler qu’une bonne partie de ces revenus va dans la caisse des boites privées qui « gèrent » ces radars.

Les retraités aussi sont des vaches à lait. Une retraitée Gj nous explique : « 62 ans d’imagination fiscale… et de mensonges ! », au sujet des retraites, date et chiffre à l’appui.

Et on ferme les hôpitaux à tour de bras, au nom de la… performance et de la rigueur budgétaire.

Les dégradations et profanations dans les églises sont nombreuses mais les médias n’en parlent jamais. Au contraire du déchaînement médiatique si c’est une mosquée ou, pire, un symbole juif. Pourquoi ce deux poids-deux mesures ?

La haine des chroniqueurs de TV envers les Gj n’a plus de limites. Et pourtant les journalistes nous assurent que leurs grands patrons ne n’interfèrent jamais dans leur travail.

France 2 n’a pas invité Francois Asselineau, Benoît Hamon et Florian Philippot au débat politique du 4 avril pour les élections européennes. Après une plainte de l’UPR, le parti d’Asselineau, le tribunal administratif statue que « Les décisions de ne pas inviter ces trois candidats au débat du 4 avril sont susceptibles de porter une ATTEINTE GRAVE ET MANIFESTEMENT ILLÉGALE À LA LIBERTÉ FONDAMENTALE que constitue le respect du principe du caractère pluraliste de l’expression des courants de pensée et d’opinion ». France 2 sera donc obligé de les inviter.

Les privatisations continuent. C’est au tour des barrages hydroélectriques et cela, sous la pression de la commission européenne.

Et ce sera bientôt le tour des routes nationales. Et oui, ceux qui ont mis Macron au pouvoir y pensent sérieusement.

Pour être sûr que la politique des libéraux soit plus en faveur des multinationales que celle du peuple, Monsanto finance le parti libéral, auquel se joint LREM, pour les élections européennes. Voici une vidéo qui vous explique que ce lobbying est tout à fait normal au parlement européen.

Pour ceux qui ne connaitraient pas encore l’histoire, voici une vidéo sur Macron, sa fulgurante ascension et son arrivée à la présidence. Ou cette conférence d’Emmanuel Todd et Marcel Gauchet.

Il semble que Macron va s’épuiser bien avant les Gj. D’ailleurs il enquille camouflet sur camouflet mais, comme il a la presse grand public toujours avec lui, cela passe presque inaperçu. Sauf pour les anciens présidents qui sont pessimistes face aux évènements. Pour Sarkozy, « tout cela finira mal. »

Actions des Gj

Le groupe opérations spéciales Gj va être reçu au sénat pour discuter de la loi Pacte. Les détails de la discussion seront rendus publics.

Leur guerre contre Starbucks continue : « Opération Spéciale Starbucks : acte 3 ! Aujourd’hui, une bonne cinquantaine de Gilets Jaunes ont envahi le salon du Boulevard des Capucines à Paris afin que la multinationale s’explique sur la spectaculaire optimisation fiscale qu’elle pratique pour ne pas payer ses impôts. Nous avons donc demandé à être reçu par Pascal Laborde, directeur régional, qui avait pourtant promis de remonter nos ‘doléances’ lors de l’occupation du Starbucks des Champs-Élysées. La réponse a été sans appel comme durant notre acte 2 : mise à la porte, fermeture du salon et refus de recevoir une délégation de Gilets Jaunes. La guerre entre Starbucks et les Gilets Jaunes est donc déclarée ! Nous ne les lâcherons pas jusqu’à ce que la multinationale se régularise… ».

Les Gj de Toulouse ont organisé un « village Jaune » pour rencontrer et expliquer au reste de la population ce qu’est le mouvement, ses objectifs… afin de contrecarrer la diffamation médiatique qu’ils subissent.

Les Gj recherchent l’aide d’avocats pour régler l’oppression judiciaire que l’État cherche à leur faire subir.

Quand des maires décrochent eux-mêmes les portraits de Macron.

Extrait d’un débat sur les Gj avec Francois Boulo. Ici, une interview à la télé.

Ici c’est Branco qui explique pourquoi le gouvernement est mort de peur.

Le Téléthon prend les Gj pour des pestiférés et refuse leur don commun : « Aujourd’hui devait avoir lieu la remise du chèque au téléthon à Brioude 43. Finalement le chèque n’a pas été donné. En effet nous avons reçu un sms de la direction du téléthon qui refusait toute relation du don avec les Gilets Jaunes pas de photos, pas d’articles dans les journaux enfin qu’en fait le don ne soit en aucun cas associé aux GJ ! Nous avons donc voté et décidé de ne pas faire don des 300€ au téléthon car nous ne sommes pas des parias et nous trouvons honteux que l’image des gilets jaunes soit salie à ce point ».

La grande muette commence à s’exprimer sur le sujet, par la voix du général Tauzin.

Les intellectuels, les vrais pas les experts médiatiques, s’expriment aussi sur les Gj. Voici la lettre à Macron d’un Gj normalien et agrégé de philosophie qui a exercé des fonctions en cabinet ministériel.

Et comme le dit un malin commentaire : « Remplacez les GJ contre des drapeaux et vous deviendrez des Français et plus des gilets jaunes !!! ». Certains ont essayé et bien cela n’a pas marché non plus car, de nos jours, même ceux qui portent un drapeau français se font embarquer par la police.

Il semble que l’Algérie soit dans le même état d’esprit que la France des Gj.

Le témoignage d’un jeune qui raconte que l’expérience Gj a complètement changé sa vision du monde.

Et pour finir en musique …

Le Saker Francophone

Bayer y Monsanto detrás del golpe de Estado de EE.UU. contra Venezuela

Previous article

Rapport de Situation sur le mouvement des Gilets Jaunes. 4 au 11 avril 2019

Next article

You may also like

Comments

Comments are closed.

More in France