Gilets JaunesEuropeFrance

Samedi jaune, acte 31, 15 juin 2019

0

Le boulier « Casta » casse-tête du samedi 15 juin 2019 #acte31 #acteXXXI

Des chiffres de mobilisation qui oscillent de 7.000 personnes pour le ministère de l’Intérieur, 20.401 pour le Nombre Jaune à 35.000 pour le syndicat France Police !

20.401 Manufestants dans les rues, première estimation basse de la mobilisation, pour Le Nombre Jaune – Compteur de MANUfestations. Des Gilets Jaunes mobilisés malgré les violences inacceptables subies comme le démontrent les nouveaux blessés graves du jour… Sans être inférieur à la semaine précédente, il y a apparemment un léger regain de mobilisation !
Chiffre amené comme chaque samedi à évoluer d’ici à le chiffrage définitif de dimanche midi (avec détail et sources). Encore une fois, pour couper court aux inévitables commentaires : Le Nombre Jaune – Compteur de MANUfestations se désolidarise du chiffrage des policiers en colère qui n’étant ni source ni détaillé ne permet ni la comparaison, ni la validation de leur estimation. Ce chiffrage minimum réaliste, objectif et cohérent reste chaque samedi près de 3 fois supérieur à celui de l’Intérieur et permet de démontrer la falsification des chiffres de leur part.
https://www.facebook.com/lenombrejaune/posts/436121100299384
Mise à jour au lendemain de l’acte 31 : 18.500 Manufestants comptabilisés pour 181 actions recensées avec un détail simple du recensement, action par action, sur 6 pages classées par département. Il se peut qu’il manque un département, une commune ou qu’une action ne soit pas recensée ou chiffrée correctement. Sur Facebook “Le Nombre Jaune – Le groupe” rubrique Fichiers
https://lookaside.fbsbx.com/file/Acte 31 détail définitif sourcé.pdf

Détail à suivre sur notre page et téléchargeable sur notre groupe Facebook Le Nombre Jaune – Le Groupe pour ceux souhaitant analyser nos sources.
N’hésitez pas à nous contacter en MP si vous avez un peu de temps et d’énergie à consacrer au projet, toute aide est la bienvenue !
Encore une fois, ce chiffre n’est pas exhaustif mais se veut objectif, nous faisons tout pour ne pas tomber dans le piège des chiffres gonflés pour le plaisir de certains. Toute critique constructive est appréciée, dans la courtoisie et le respect de chacun.
Merci à toutes et tous pour votre soutien. Chaque partage, chaque invitation à aimer cette page auprès de vos amis, c’est un pas de plus vers la visibilité auprès des médias et une perte de crédit aux chiffres de l’Intérieur, désormais remis en question par plusieurs médias

35.000 manifestants en France pour le syndicat France Police à 15h30
Acte 2 du quinquennat Macron : la dictature en marche ! Selon un sondage Elabe, 80% des Français ne croient ni « à un changement de style » ni « à un changement de méthode » après le discours de politique générale du Premier ministre. Pire, 56% des sondés trouvent Edouard Philippe autoritaire.Malgré le rejet quotidien de sa politique nauséabonde, le fils spirituel d’Alain Juppé compte bien finir de ruiner la France qui se lève tôt tout en s’assurant qu’elle crève au travail sans jamais pouvoir profiter d’une retraite pourtant bien méritée. La Macronie a décidé de sonner le glas des régimes spéciaux de retraites ! Premières victimes ? Les policiers eux-mêmes qui, en remerciements d’avoir sauvé les politiciens de la colère des Gilets jaunes, vont désormais devoir travailler douze ans de plus ! Aujourd’hui, un policier peut partir à la retraite dès 52 ans avec une décote. Demain, il devra attendre 62 ans pour avoir le droit de s’en aller, sans pour autant pouvoir prétendre à une pension à taux plein ! Il lui faudra travailler jusqu’à l’âge de 64 ans minimum pour atteindre les fameux 75%. Entre les policiers qui se suicident, ceux qui perdent la vie dans l’exercice de leurs missions, ceux qui sont victimes de cancers grâce aux bons pesticides et autres perturbateurs endocriniens, ceux qui meurent d’AVC et autres maladies cardiaques, combien seront-ils à atteindre l’âge de 64 ans pour espérer toucher leur pension de retraite ? La cheffe de l’IGPN Brigitte Jullien a estimé qu’il n’y avait pas eu de violences policières lors de la crise des Gilets Jaunes. Le syndicat France Police dénonce un double discours visant à faire leur croire qu’ils sont soutenus par la hiérarchie alors qu’en réalité, ils sont sacrifiés sur l’autel des intérêts particuliers des politiciens.
https://france-police.org/2019/06/15/discours-de-politique-generale-declarations-de-la-cheffe-de-ligpn-sur-les-violences-policieres-estimation-de-la-participation-a-lacte-31-des-gilets-jaunes-le-point-a-15h30/

7.000 manifestants en France à 14h selon le ministère de l’Intérieur, dont 900 manifestants à Paris, près de 1.000 personnes à Toulouse, entre 2.000 à 5.000 personnes à Montpellier, quid des autres villes comme Lyon, Lille, Fontainbleau, Nemours, Mantes La Jolie…
http://www.leparisien.fr/faits-divers/acte-31-des-gilets-jaunes-quelques-heurts-a-toulouse-15-06-2019-8094006.php

Sylvie FOURCADE

Boom, Did You Catch What Happened, There Are No Coincidences – Episode 1893b

Previous article

All Wars Are Bankers’ Wars

Next article

You may also like

Comments

Comments are closed.