0

Ce n’est pas une idée nouvelle de faire remarquer qu’un changement géopolitique majeur est un processus continu. Les événements clés de la mémoire vivante comprennent:

  • Années 1970 – choc pétrolier; La guerre du Vietnam
  • Années 1980 – déréglementation; fin soudaine de l’empire soviétique
  • Années 1990 – guerre du Golfe; boom de la dotcom
  • Années 2000 – 11 septembre et la guerre en Irak; effondrement financier

A la fin des années 2010, on peut soutenir que nous assistons au déclin et à la fin du mondialisme, avec de nombreuses institutions et doctrines de soutien. Alors que la contre-tendance est qualifiée de nationalisme par les médias, elle est mieux perçue comme un anti-autoritarisme. La demande est que le pouvoir soit maintenu plus près du peuple, plutôt que par un établissement politique irresponsable.

L’anti-mondialisme est le récit qui réunit des événements apparemment disparates: manifestations de masse à Hong Kong, Brexit au Royaume-Uni, guerre civile “froide” en France, nouveau gouvernement au Brésil et administration Trump aux États-Unis. Les travailleurs sont fatigués des disparités de richesse extrêmes, de la dégradation du niveau de vie et des migrations massives provoquant des bouleversements culturels.

Surtout, les gens ordinaires exigent la fin de leur exploitation par la corruption endémique. Plus précisément, un système de justice à deux vitesses a évolué: une classe de privilégiés peut facilement éviter les conséquences de son comportement de voleur. Cette puissante mafia apatride – qui contrôle de nombreuses institutions politiques, financières, médiatiques et industrielles importantes – fait maintenant face à la justice et à des mesures de renvoi.

Corruption, la plus grande industrie du monde

Récemment, plusieurs scandales de corruption ont éclaté, notamment:

  • Pharma – distribution illégale d’opiacés addictifs au public
  • Banking – Scandale LIBOR (London Inter-bank Offered Rate, manipulation du taux de référence du marché monétaire de différentes devises), fraude hypothécaire américaine, 1Malaysia Development Berhad scandal (1MDB) en Malaisie qui pourrait détruire Goldman Sachs avant que ce soit fait
  • Industrie – énorme fraude comptable chez General Electric (GE)
  • Google – implication dans l’espionnage et la trahison de la part de la Chine
  • Hollywood – Weinstein est un avant-goût de sa culture exposée du viol (enfant)
  • Médias sociaux – manipulation à grande échelle des élections
  • Église catholique – dissimulation de la maltraitance des enfants

À présent que l’enquête sur la collusion Trump/Russie du procureur spécial, Robert Mueller, ne peut plus aboutir, car vide de toute collusion, il y a au moins six scandales majeurs sur le point de se briser à Washington:

  1. Pedogate – Epstein Island et les opérations de chantage qui lui sont associées (NXIVM, SNCTM); participation de la famille royale du Royaume-Uni et du MI6; sale rôle d’Israël et du Mossad; l’élite hollywoodienne (notamment à Disney) est pris à la gorge dans cette impasse.
  2. Spygate – Obama a personnellement autorisé l’espionnage illégal passant à travers les procédures du Foreign Intelligence Surveillance Act (FISA) sur l’administration Trump, avant et après les élections. Etablit le scandale des nations du réseau d’espionnage Five Eyes (FVYE – alliance des services de renseignement Australie, Canada, Nouvelle-Zélande, Royaume-Uni et États-Unis), en particulier de la Grande-Bretagne.
  3. Tentatives de coup d’Etat infructueuses – John O. Brennan (ex-directeur CIA 2013/2017), James R. Clapper (ex-directeur du renseignement national US 2010/2017), James Comey (ex-directeur FBI 2013/2017), Bruce Ohr (ex-procureur général adjoint auprès du ministère de la Justice des États-Unis DOJ 2010/2017), etc. – vont tous être accusés de la peine capitale pour trahison. L’Italie, ayant été impliquée dans la mise en place, la maison à été assainie (Joseph Misud était un agent italien géré par la CIA). Un 1er apport d’enquête sur l’ancien directeur du FBI, James Comey, révèle le 29 août 2019, qu’il a violé les règles du FBI à 25 reprises !
  4. Fraude électorale en 2016 et 2018 par le parti démocrate (et depuis de nombreuses années) peut déclencher le renversement de nombreuses personnes à la Chambre des représentants et des élections spéciales.
  5. Clinton Fondation – vente de secrets d’État à la Chine; Traite des êtres humains en Haïti (cf Epstein).
  6. Uranium One – Vente illégale de matières nucléaires américaines à la Russie (ce qui entraîne Robert Mueller dans son propre scandale et bien d’autres…). Le 20 septembre 2019, un acte d’accusation portant sur 11 chefs d’accusation – un chef de complot en vue de violer le Foreign Corrupt Practices Act (FCPA), sept chefs de violation du FCPA, deux chefs d’accusation de fraude électronique et un chef d’accusation de blanchiment d’argent à des fins de promotion internationale – a été rendu par le ministère de la Justice des Etats-Unis (DOJ) dans une affaire de corruption russe dénommée Uranium One. Uranium One est considéré comme un acte de trahison à l’encontre des États-Unis, passible de la peine capitale.

La corruption est un phénomène répandu. Les initiatives anti-corruption ont une longue histoire. Les affaires multinationales sont une chose depuis des siècles. La possibilité d’une purge coordonnée de la corruption dans plusieurs pays ne devrait pas faire l’objet d’une grande controverse.

C’est la confluence de tant de scandales majeurs simultanés qui donne à #TheStorm (La tempête) son surnom et son statut de “black swan” (cygne noir). Cela va balayer certaines institutions compromises et mettre en prison de nombreuses personnes jusque-là intouchables. Il s’agit d’un changement de paradigme au sein du gouvernement et des entreprises, qui rétablit la confiance et l’honneur qui font défaut depuis des décennies.

La fin du «Deep State » (état profond) américain pour sauver le monde

Que ce soit la Compagnie des Indes orientales, les Vénitiens ou les Espagnols en Amérique du Sud, le commerce international s’est toujours allié à la collecte de renseignements – et a franchi une ligne de démarcation entre le commerce légitime et le crime organisé (comme la guerre de l’opium, le vol de l’or…).

Pour comprendre #TheStorm, nous devons reconnaître que le problème d’un système de justice à deux niveaux provient de cartels de criminalité transnationale. La corruption a son propre modèle économique, ses stratégies et ses modèles organisationnels de conception. Les syndicats du “crime institutionnalisé” sont souvent de nature militaire, leur pouvoir provient d’espionnage, d’opérations clandestines, de subversion, de science ésotérique et de tromperie.

Ce pouvoir est lié à des familles spécifiques et à des sociétés secrètes, dont beaucoup se trouvent en Europe et en Asie. Depuis leur création, les États-Unis se sont battus contre des cinquièmes chroniqueurs, qui travaillaient souvent pour le compte de puissances bancaires, aristocratiques et religieuses européennes. Ils ont utilisé leurs réseaux de renseignements militaires pour infiltrer les institutions américaines et installer leur propre famille ou leurs relations – souvent célébré dans le processus comme « américain » !

Trois événements notables et bien documentés des années 1940/1970 brossent un tableau contextuel :

  • L’opération Paperclip a importé des milliers de membres clés du régime nazi allemand à des postes scientifiques, universitaires et militaires importants après la Seconde Guerre mondiale.
  • L’opération Northwoods a montré que le gouvernement (corrompu) des États-Unis était prêt à utiliser les attaques sous «faux drapeau» menées par ses militaires contre son propre peuple à des fins géopolitiques.
  • L’opération Mockingbird a pour but de souder les médias américains contre sa propre population, en faisant appel à des agents secrètement sous le contrôle de la CIA, une agence de renseignement de voyous sous une direction criminelle.

Une banque centrale privée inconstitutionnelle – la Réserve Fédérale – a pu imprimer autant d’argent que nécessaire pour soudoyer qui bon lui semblait. Cela a financé les activités de banques malhonnêtes, de sociétés de médias et de sociétés militaro-industrielles alliées. Ensemble, ces acteurs du “Deep State” ont, au fil du temps, compromis les systèmes judiciaire, juridique et politique des États-Unis et ont renversé la Constitution.

Le gouvernement militaire de facto de Trump

Une fois que les institutions civiles sont trop compromises, le seul moyen de renverser pacifiquement ces changements consiste à faire appel à l’armée. Trump est bien plus qu’une figure de proue, mais se focaliser sur lui seul, c’est rater le tableau. Il est la partie la plus visible d’un plan patriote de plusieurs décennies visant à reprendre le pays aux mains des banquiers criminels et à le rendre à sa population.

L’administration Trump annonce explicitement comme n’étant pas seulement un autre cycle électoral de 4 ans. “Notre mouvement a pour objectif de remplacer un établissement corrompu et en échec par un nouveau gouvernement contrôlé par vous, le peuple américain.” Pourquoi sont-ils soient si nombreux à vouloir le destituer ? Ils essaient de l’arrêter, parce que qu’il se bat pour son peuple contre ces criminels qui ne veulent rien céder ! Il serait sage de prendre littéralement très au sérieux Trump et ses généraux quand ils énoncent leurs intentions, car leur vie est véritablement en jeu… et les nôtres dans une moindre mesure, immédiate.

Vous pouvez voir la proximité de Trump avec l’armée avec:

  • Son inauguration – où il y avait exceptionnellement et symboliquement des soldats qui apparaissent derrière lui
  • Choix de personnel, entourés de généraux, notamment des Marines
  • Le fameux “calme avant la tempête” se remarque, car il est souvent représenté avec son équipe militaire de haut rang à des occasions sociales
  • La célébration de l’armée et de son indépendance du contrôle étranger avec les célébrations du 4 juillet 2019
  • Ses liens avec l’amiral Michael S. Rogers et le général Michael T. Flynn, qui savent où les corps sont enterrés, ont été impliqués dans l’intrigue qui en a résulté.

Un réseau criminel profondément ancré exerçait un contrôle effectif sur le ministère de la Justice des Etats-Unis (DOJ), le FBI et la CIA – comme le prouvent les échappées magiques des Clinton de la justice. Une purge similaire de corruption et d’apprivoisement de la Réserve Fédérale a été tentée sous John F. Kennedy (JFK) et a échoué. La protection dont le président Trump a besoin ne peut venir que d’une armée loyale.

Le programme “Q” d’intelligence open source visant à contourner les médias de masse compromis est une preuve supplémentaire qu’il s’agit d’un gouvernement militaire de facto avec un vernis civil. Les systèmes juridique et judiciaire sont en train d’être nettoyés et le “public pionnier” est prêt à recevoir des révélations stupéfiantes qui ébranleront les fondements de la société mondialement.

#TheStorm est sur le point d’atteindre les côtes

William Barr (77e et 85e procureur général des États-Unis), Jeff Sessions (84e procureur général des États-Unis), Michael E. Horowitz (inspecteur général du ministère de la Justice des États-Unis DOJ), les avocats des États-Unis, John Durham et John W. Huber… – il existe des raisons objectives de croire que les grandes équipes juridiques du DOJ travaillent discrètement depuis très longtemps sous l’autorité de ces dirigeants. Leur tâche consiste à inculper les responsables des scandales énumérés précédemment. Le travail de certaines de ces équipes est terminé, selon le site Web du ministère du DOJ.

Un nombre record d’accusations, d’arrestations et de condamnations pour traite des êtres humains a déjà été enregistré. De nombreux travaux de construction ont également été effectués à Guantanamo Bay et un nouveau juge de haut rang a été nommé pour les tribunaux militaires. Il y a un ordre exécutif habilitant pour les cours martiales et la peine capitale fédérale a été rétablie. Le président a fait de nombreuses proclamations sur la nature traîtresse des infractions et sur le fait qu’elles ne doivent jamais se reproduire.

Ce qui va se passer à la fin de 2019 et au début de 2020, c’est que de multiples scandales liés vont se succéder. Ils impliqueront des crimes contre l’humanité et les horreurs que nous pensions terminées avec les nazis, le président Mao ou Pol Pot. Un thème récurrent de fuites d’initiés est que les procès seront télévisés dans une sorte de “Nuremberg 2.0”.

Trump n’est pas un politicien. #TheStorm n’est pas de la politique. Il s’agit de fixer le cadre dans lequel se déroule la politique. #TheStorm est une restauration de la République américaine sous le contrôle de ses citoyens et de l’état de droit constitutionnel. Les complots contre le peuple sont bien réels et leurs poursuites sont désormais inévitables.

Qui d’autres ? Quoi d’autre ? Où d’autres ?

Ces événements vont être un choc pour la plupart des spectateurs, qui ont été bercés de complaisance par une conspiration du silence des médias. Ils seront effrayés et confus, car ils ne sauront pas à qui faire confiance, à quel point la situation a été grave ou si elle est suffisamment maîtrisée.

Le temps est maintenant venu pour les dirigeants tournés vers l’avenir de commencer à se préparer. Vous pouvez donc honnêtement affirmer que cela est sur votre radar et prendre des mesures proactives pour gérer la situation. Il y a de nombreuses preuves que cette situation est très réelle et grave, et son ignorance est irresponsable.

Nous pouvons être raisonnablement certains que les événements suivants subiront les impacts majeurs de #TheStorm :

  • Fondations politiques utilisées pour blanchir des pots-de-vin et des gains (par exemple sous le couvert de “contrats de livre”)
  • Organismes de bienfaisance qui ne sont pas du genre, étant des couvertures d’activités illégales
  • ONG dont l’objectif est secret (par exemple, implication de la Croix-Rouge dans le prélèvement d’organes et le trafic d’êtres humains)
  • Sociétés multinationales ayant recours à la main-d’œuvre esclave ou opérant dans certains pays politiquement risqués (ex. Apple contraint de rapatrier une usine de fabrication en provenance de Chine)
  • Acteurs du secteur financier, de nombreuses banques ayant d’importants passifs de fraude, ce n’est un secret pour personne que des sociétés comme Bank of America, Citibank, HSBC, Wells Fargo et Deutsche Bank sont confrontées à des problèmes en raison d’une pratique excessive de pratiques commerciales néfastes
  • Industrie des médias, fait face à une perte de confiance cataclysmique de la part des citoyens alors que ses méfaits et méthodes passés sont exposés à la lumière
  • Télécoms et informatique, sont à la base de beaucoup d’espionnage, Amazon est corrompue par ses associations avec la CIA, Google est confrontée à un effondrement total de la marque…
  • Energie, en tant que grande partie de la corruption, est liée à l’extraction de pétrole et de gaz et au commerce de produits de base, ainsi qu’à la pression en faveur des énergies renouvelables pour des raisons illégitimes

#TheStorm révélera trois escroqueries d’une valeur de plusieurs trillions de dollars chacune, qui porteront encore davantage atteinte à la réputation des médias, des universités, du gouvernement et des organismes religieux:

  • Guerre à but lucratif (banques, industrie de l’armement, agences de renseignement publiques et privées)
  • Taxe carbone (il n’y a pas “d’urgence climatique”)
  • Fraude par l’aide étrangère

Et alors, la suite ?

C’est une “apocalypse de confiance”, il a été prouvé à maintes reprises, que ceux à qui l’on vous avait enseigné, méritaient la confiance l’avait trahi. Inversement, vous découvrirez qui sont les véritables personnes de confiance, à mesure que les mensonges et les escroqueries sont exposés.

Faire face à quelque chose de cette ampleur au cours de notre vie peut sembler plutôt décourageant. Les livres de stratégie Master en administration des affaires (MBA) se concentrent principalement sur la création positive de valeur dans l’économie légitime. La fraude et la criminalité sont clairement délimitées dans des domaines tels que “la garantie des revenus” et la “planification de la continuité des activités”.

L’effondrement d’un réseau massif et ancien de crime organisé qui recoupe tous les secteurs est sans précédent. Il n’y a pas de chapitre pour ce genre de scénario dans les manuels. Nous savons seulement que le cycle électoral américain en novembre 2020 est une fonction de forçage, le “marais” doit être exposé avant cette date, pour que le public réclame un drainage total.

Pour faire face à cette situation, voici quelques suggestions initiales sur la manière dont vous pouvez agir maintenant:

  • Mettez de l’ordre dans vos affaires personnelles en tant que facteur d’hygiène. Vous ne pouvez pas résoudre les problèmes des autres si les vôtres sont une distraction. Effacer les ponts de tout ce qui est facultatif ou gênant.
  • Définissez votre boussole morale maintenant. Ceux qui prospèrent après la tempête auront des valeurs différentes de ceux qui ont prospéré auparavant. Soyez très clair avec vous-même sur ce que vous et votre organisation représentez vraiment, ce qui ne change pas et qui n’est pas négociable.
  • Développez vos sources d’informations. Les médias ont été compromis par des décennies d’infiltration et de corruption. Ils sont complices de crimes graves, ne serait-ce que par le biais d’une conspiration du silence, et ne peuvent pas vous raconter toute l’histoire. Vous devez rechercher des sources alternatives de journalisme et d’analyse pour obtenir une image précise.
  • Construisez votre réseau humain. Envisagez de créer une organisation temporaire et informelle pour suivre et donner un sens à ces changements. Utilisez un modèle “qui sait, qui se soucie, qui peut” pour attirer ceux qui sont suffisamment informés, motivés et dotés des ressources suffisantes pour agir volontairement et de leur propre initiative.
  • Gérer votre exposition. Commencez à gérer votre risque d’exposition aux sociétés et aux secteurs alignés sur Deep State. Réfléchissez aux contrats commerciaux les plus importants que vous avez et demandez-vous s’ils sont suffisamment robustes pour ce type d’événement commercial aberrant. Commencez à planifier des imprévus en cas de perturbations tant du côté de l’offre que du côté de la demande.
  • Cartographier les opportunités possibles. Ce sera une occasion unique d’acquérir des talents auprès d’institutions souillées, de racheter des entreprises à des prix dérisoires et d’occuper des rôles vacants sur le marché dont les détenteurs précédents ont été rasés par #TheStorm. Faire assez de bons mouvements rapidement est susceptible de battre en attendant une certitude parfaite. Commencez à faire votre liste de courses.

source en anglais : The Storm, Martin Geddes

Sylvie FOURCADE

Is Schiff the ROOT???

Previous article

Special Restored Republic via a GCR Report as of Sept. 28, 2019

Next article

You may also like

Comments

Comments are closed.

More in Deep State