Economie / FinanceAmérique du NordDeep State

Les pères fondateurs nous avaient informés au sujet de la banque centrale

0

Texte orginal en anglais publié le 8 octobre 2019 par le représentant républicain, Stewart Jones
The Founders Warned Us About Central Banking

La Réserve Fédérale vient de baisser les taux d’intérêt pour la deuxième fois cette année et a annoncé un assouplissement quantitatif accru en injectant encore plus de dollars américains sur le marché. Les jours de l’argent bon marché va bientôt prendre fin, et beaucoup de gens ne se rendent compte de ce qui se passe que lorsque le tapis sera retiré.

Comme l’économiste Henry Hazlitt l’a écrit, les pratiques de la FED faussent les indicateurs de coûts, de prix futurs, d’investissements et de production du marché mondial. Une étude récente de la National Association for Business Economics a montré que 72% des économistes prévoient désormais une récession entre 2020 et la fin de 2021. Certains ont même averti que les États-Unis étaient au bord de la plus grande bulle de l’histoire mondiale – non seulement une correction d’un cycle économique ou une autre récession, mais un effondrement complet du dollar américain.

Pourtant, les dangers de la banque centralisée ne sont pas des connaissances nouvelles. Pendant des siècles, des gens – y compris un grand nombre de des pères fondateurs aux Etats-Unis – ont essayé de nous avertir des nombreuses menaces posées par des institutions telles que la Réserve Fédérale.

De nos jours, beaucoup de gens comprennent que l’imprudence de la FED a permis les prêts hypothécaires à risque qui ont provoqué la grande récession de 2008. Avec une dette de plus de 22.000 milliards de dollars, des passifs non capitalisés de 120 milliards de dollars et, bientôt, un ratio dette / PIB record ratio (comparable aux niveaux de la Seconde Guerre mondiale), cependant, il n’est pas exagéré de dire que les dépenses hors de contrôle du gouvernement fédéral facilitées par la FED constituent la plus grande menace pour le mode de vie américain de l’histoire.

Pour comprendre l’ampleur de la dette et de la destruction du dollar, il est essentiel de comprendre que le papier-monnaie a toujours été imprimé en tant que lettres de crédit pour financer un gouvernement en fugue. En 1775, les fondateurs ont tenté d’utiliser de la monnaie en papier sans support en or ou en argent, et ils ont constaté que l’inflation les privait de toute valeur. En 1788, Thomas Jefferson écrivait:

Le papier est pauvreté. Il n’est que le fantôme de l’argent, et pas de l’argent en lui-même.

La loi sur les pièces de monnaie de 1792 fixa ensuite des ratios spécifiques pour les pièces en or et en argent, plaçant ainsi l’or et l’argent sous contrôle plutôt qu’une banque centrale. Cela a duré jusqu’au passage de la Federal Reserve Act de 1913, qui permettait la formation du système de la Réserve Fédérale à peine deux décennies avant que le 32e président des Etats-Unis, Franklin D. Roosevelt (1882/1945), ne commence à succéder à la propriété privée d’or et d’argent dans les années 1930. En 1944, le système de Bretton Woods faisait du dollar américain la monnaie de réserve du monde, alors qu’il était encore partiellement soutenu par de l’or et de l’argent.

Enfin, en 1971, l’administration Nixon a suspendu les salaires, instauré un contrôle des prix et annulé la convertibilité du dollar en or, achevant ainsi la dernière étape de la suppression de «,l’étalon d’or ». Cette décision a permis aux planificateurs du gouvernement central – et à la Réserve Fédérale – d’imprimer de l’argent sans contrainte. C’est ainsi que la dette nationale a pu atteindre les niveaux qu’elle a atteints. La seule chose qui soutient aujourd’hui le dollar américain, c’est la dette publique.

Vous souvenez-vous quand le Coca valait un sou ? En 1913 (année de la fondation de la FED), une bouteille de Coca-Cola coûtait cinq cents. Aujourd’hui, une bouteille de Coca-Cola coûte en moyenne 1,79$. Bien que de nombreux facteurs (tels que l’offre et la demande, le coût des biens, etc.) contribuent à la fixation des prix, l’inflation joue un rôle crucial. À un taux d’inflation moyen de 3,12% par an, l’inflation représente à elle seule 1,30$ du coût réel du coca.

L’ajout de plus de dollars américains ne signifie pas que quiconque est plus riche. En fait, cela signifie que vos dollars ne valent rien. Vous aurez besoin d’un montant plus élevé en dollars pour acheter les mêmes biens et services. Par conséquent, économiser des dollars gonflés perd souvent de la valeur. Ceux qui économisent de l’argent sont volés.

Avec la baisse continue du dollar, l’hyperinflation pourrait aussi se produire à une échelle sans précédent. Thomas Jefferson (1743/1826), 3e président des Etats-Unis et James Madison (1751/1836), 4e président des Etats-Unis, ont tous deux averti que « la plus grande menace à craindre » était la « malédiction publique » de la « dette publique » et que « les établissements bancaires étaient plus dangereux que les armées permanentes ». Les pères fondateurs ont compris les dangers de la manipulation centralisée de la masse monétaire, de l’imposition cachée de l’inflation et du contrôle du pouvoir d’achat.

Ils avaient compris que l’or et l’argent étaient de l’argent réel !

En outre, si l’on examine l’histoire de la monnaie, on constate que les métaux précieux, principalement l’or et l’argent, sont utilisés depuis plus de 2.600 ans comme monnaie et que d’une manière ou d’une autre, l’or et l’argent sont utilisés par les gens depuis plus de 6.000 ans.

Le dirigeant révolutionnaire américain Christopher Gadsden avait déclaré en septembre 1764 :

La province a toujours évité les maux liés à l’exercice abusif du pouvoir, dans certaines colonies, par l’émission de billets de trésorerie en papier, par une attention appropriée aux conséquences dangereuses d’une telle pratique et à l’influence fatale qu’elle doit avoir sur le crédit public.

Les citoyens des États-Unis devraient tenir compte de ses avertissements en permettant à l’or et à l’argent de redevenir un cours légal. Certains États comme l’Utah ont exactement fait cela. Bien que cela n’arrête pas la destruction du dollar par la Réserve Fédérale, cela permettra aux gens de convertir de l’argent en dollars avant de l’effondrement. L’argent sain, comme l’or et l’argent, sert de frein et d’équilibre aux gouvernements, de protection contre l’inflation et de lutte contre les manipulations de la FED.

C’est précisément pourquoi, le représentant de la Caroline du Sud, Stewart Jones, déposera bientôt le « projet de loi sur l’argent son de Caroline du Sud pour 2020 », permettant aux Sud Caroliniens d’utiliser l’or et l’argent comme monnaie légale. IL présentera également un projet de loi visant à exempter l’or et l’argent de l’impôt sur les gains en capital, qui sont déjà exonérés de la taxe sur les ventes en Caroline du Sud. Les citoyensa américains pouvent rétablir une monnaie saine en utilisant les 9e et 10e amendements de la Constitution des États-Unis.

Avec le succès de ces projets de loi, d’autres décideurs politiques ailleurs seront inspirés à donner l’exemple également sur cette question vitale. La clé pour protéger le mode de vie américain de l’effacement de la monnaie par la Réserve Fédérale repose lors des assemblées législatives, car il faut maintenant tenir compte des leçons de l’histoire.

Sylvie FOURCADE

RV/Intelligence Alert: “Coup” — October 9, 2019

Previous article

John Lennon VS Deep State, un homme contre le “monstre”

Next article

You may also like

Comments

Comments are closed.