FranceDeep StateEurope

Illegality, illegitimity, Emmanuel Macron, a fake president

0

Illegality, illegitimity, Emmanuel Macron, a fake president (English version), Régis de Castelnau, Vu du Droit, 12 février 2020

Kindly translated into English of the two articles written below a few days ago about the doubly illegitimate nature of the presidency of Emmanuel Macron. This approach aims to make this text if possible an export product …
Version aimablement traduite en anglais des deux articles écrits ci-dessous, il y a quelques jours à propos du caractère doublement illégitime de la présidence d’Emmanuel Macron. Cette démarche vise à faire si possible de ce texte un produit d’exportation…

I) There is no legitimacy to the power held by Emmanuel Macron
France and the Macron Issue
How did Macron take power?
Did you say Unlawful Elections?

2) Illegitimacy of the exercise of power by Emmanuel Macron.
Whither the Separation of Powers?
In Shreds and Tatters: the French Constitution
“Legislative Powers” embodied in a Rump Parliament
The Judiciary Powers fall into Line
The Courts have failed us
The Conseil constitutionnel
The Conseil d’état
The Cour des Comptes
And now for the press, the “Fourth Estate”
To Sum up
Gone with the wind

…The French body politic longs to recover a republican, representative democracy. Therefore, Emmanuel Macron and his pack must quit the scene.

Illégalité, illégitimité, Emmanuel Macron, un faux président

I) Il n’y a aucune légitimité au pouvoir détenu par Emmanuel Macron
La France et le dossier Macron
Comment Macron a-t-il pris le pouvoir?
Avez-vous dit des élections illégales?

2) Illégitimité de l’exercice du pouvoir par Emmanuel Macron.
Où est la séparation des pouvoirs?
En lambeaux et guenilles: la Constitution française
Les «pouvoirs législatifs» incarnés dans un Parlement croupion
Les pouvoirs judiciaires rentrent dans le rang
Les tribunaux nous ont laissé tomber
Le Conseil constitutionnel
Le Conseil d’état
La Cour des comptes
Et maintenant pour la presse, le «4e pouvoir»
Pour résumer
Emporté par le vent

… Le corps politique français aspire à retrouver une démocratie républicaine et représentative. Par conséquent, Emmanuel Macron et sa meute doivent quitter la scène.

Version française :
Système Macron : Quand tombent les masques, Régis de Castelnau, Vu du Droit, 5 février 2020
Macron : UBU, 1984 et rhinocéros en même temps, Mathieu Morel, Vu du Droit, 31 janvier 2020
Robert Badinter, le macronisme révélateur des impostures, Régis de Castelnau, Vu du Droit, 28 janvier 2020

A propros de”Vu du droit”

Encore un blog juridique ? Encore des avocats, en mal de notoriété et par conséquent de clients, qui cherche à communiquer avec leur marché ? Encore des universitaires rentrés, frustrés de ne pas avoir eu le courage de se lancer dans un doctorat ? Ou d’envisager l’épreuve sportive autant qu’intellectuelle que constitue l’agrégation ? Un site pour tenter d’expliquer au travers d’interminables et confuses tartines des choses, auxquelles, à juste titre, personne ne comprend rien ? Une démarche visant à légitimer juridiquement les actions d’un camp politique?

En fait, rien de tout cela, heureusement. Simplement une tentative de porter un regard critique sur ce qui se passe tous les jours dans notre société. De le faire en ayant conscience du rôle du droit dans ces nouvelles régulations juridiques qui s’imposent à nous tous, mais en constatant une difficulté française a le laisser sortir du ghetto des spécialistes. De le faire à partir d’un lieu d’expression revendiqué, celui de praticiens du droit, spectateurs et acteurs depuis maintenant (trop) longtemps de ces évolutions considérables. Passionnés d’un métier qu’ils ont embrassé par vocation et pensant qu’il y a peut-être quelque chose à rendre, quelque chose à transmettre d’une expérience accumulée, d’une capacité critique dont ils ont envie de se servir.

Et puis aussi l’envie de se faire plaisir en expliquant, en racontant, en provoquant. Dans l’attente du débat, des discussions et bien sûr des polémiques. En essayant de ne pas tomber dans le monologue et surtout d’éviter de radoter. Il y aura des amis, des invités, des opinions contraires, tout ce qui pourrait s’avérer stimulant et pourquoi pas enrichissant. C’est une ambition. On verra bien si ça marche.

Sylvie FOURCADE

Special Restored Republic via a GCR Report as of Feb. 12, 2020

Previous article

Another Economic Disaster Avoided, New Transitional Economy On Track – Episode 2095a

Next article

You may also like

Comments

Comments are closed.

More in France