SpiritualityGilets JaunesQ-Anons

La valse des égrégores sans fin

0

Lorsqu’on a compris la notion des archétypes, on en arrive automatiquement à se poser des questions au sujet du phénomène des égrégores… Nos pensées sont-elles réellement les nôtres? Pourquoi tant d’incohérence?…

La connaissance des Archétypes nous mène invariablement vers le phénomène des égrégores. Nous générons une conscience partagée qui a le pouvoir d’agir sur nous.
L’égrégore est le produit d’un puissant courant de croyance collective qui prend vie indépendamment de son créateur et devient une entité à part entière. Toute émotion active la structure atomique de nos cellules, transformant le corps en une batterie capable de fabriquer sa propre énergie. Par la seule force d’une émotion mutuellement ressentie, nous connectons ensemble, nos sources d’énergie et en créons une plus grande, globale.

L’égrégore va manifester sa présence à l’insu des personnes, il possède une personnalité différente de celles des individus qui le forment. Nous évoluons en permanence au sein de ces zones de conditionnement qui façonnent une empreinte sur notre existence. Lorsque l’empreinte est trop puissante, la personnalité individuelle se dilue dans l’égrégore qui vit en elle par procuration. Ceci n’est pas une possession, il suffit de quitter la zone de conditionnement pour en être libéré. L’égrégore est la contrepartie psychique du groupe humain, il vit sur les plans physique, astral, mental et causal. Les écoles ésotériques utilisaient l’égrégore comme un puissant outil divinatoire, elles savaient que le monde physique et le monde de l’esprit sont liés.

L’imagination devient donc réalité… La véritable imagination doit être perçue comme une interface à la limite du visible, où vient se refléter des objets, des entités qui échappent habituellement à notre conscience de veille. Ainsi imaginer l’inimaginable est une véritable science des miracles. Ceux qui savent orienter leur imagination reçoivent des informations qui s’impriment plus tard dans la réalité, on s’aperçoit alors qu’ils avaient canalisé une réalité potentielle non encore manifestée. Il est possible d’arriver à un degré où imagination et vision ne font qu’un, et s’inscrivent dans un plan parfait au sein de la matrice divine. La question de l’imagination est le nouvel espace de travail sur lequel nous devons réfléchir.

De quoi sommes-nous capables ? Et jusqu’où pouvons-nous créer ? Nous sommes des entités comparables à un soleil dont les rayons invisibles émanent et émettent vibrations et radiations. Ces rayons sont notre force de vie. L’homme a tendance à croire que ses pensées lui appartiennent. Il s’identifie alors à des égrégores qui ne sont en rien conformes à ses propres aspirations. Les êtres humains sont porteurs de scénarios potentiels extrêmement dangereux souvent alimentés par des films, des jeux vidéo, des informations nocives ciblées…

Pour nous servir efficacement du pouvoir de l’imaginaire, nous devons abandonner tout scénario que nous ne voulons pas voir se réaliser. L’homme inconscient navigue au gré de formations spirites, qui telles des boucles de temps l’emmènent sur des rivages qu’il n’avait jamais pensé explorer. Par son accord tacite, il participe à la multiplication des étincelles d’âmes, sans jamais se douter qu’il suffirait de se relier à l’esprit vivant pour stopper ce déferlement.

Même lorsqu’il meurt, l’homme ne cesse jamais de voyager dans les univers qu’il a créés, comme autant de substituts à l’esprit Unique. Ainsi l’égrégore est le plus grand adversaire de l’imagination… Lorsque l’homme cultive une intention pure qui le relie à l’esprit non encore entaché, il devient le complément idéal de sa propre imagination débridée. C’est au sein de ce rêve que se trouve le potentiel de l’être réalisé. Un potentiel quantique qui génère une énergie infinie. Nous sommes à la fois force opposée et force complémentaire, selon le choix de notre volonté soumise ou libérée du joug des boucles du temps.

Nous pouvons opérer un changement dans la Conscience collective, générer un effet de masse qui va réorganiser la société plasmique dans son ensemble… Si plusieurs religions existent, c’est que cela fait partie du Plan… Il n’y a rien de plus ridicule que ces guerres de religion alimentées par les forces de l’ombre. La Loi du UN ne peut rien exclure ni personne. Puisqu’il n’y a pas de fin, pourquoi ne pas créer ensemble un ultime égrégore fécond ?

L’imagination pourrait nous servit à générer une aura universelle.

source originale : La valse des égrégores sans fin, Milena@OR, Réseau Elishean Les hathor, 11 février 2020

Pour aller plus loin : Un égrégore doit être alimenté par des énergies en harmonie avec son niveau vibratoire, Réseau Elishean Les hathor, 30 avril 2016

Sylvie FOURCADE

Samedi jaune, acte 66, 72e jour de grève… et GriveauxGate, 15 février 2020

Previous article

Vatican et rituels sataniques

Next article

You may also like

Comments

Comments are closed.

More in Spirituality