Gilets JaunesEuropeFrance

Samedi jaune, chiffre du jour 65, 8 février 2020

0

Update 11 février 2020, 65 comme le 65e acte des Gilets Jaunes et 65e jour consécutif de grève en France, ce samedi 8 février 2020!

Après la 2e guerre mondiale, nos aînés s’étaient unis comme un seul homme “Plus jamais ça!”, à la vue des violences policières gratuites du jour en France, il semble que les élites mondialistes aient bien caché leur jeu!

Gilets Jaunes, acte 65 : la ligne rouge de la violence d’État, Chroniques du Yéti, 9 février 2020

Combien de morts et de blessés handicapés à vie – le journaliste indépendant David Dufresne avec son allo @Place_Beauvau sur Twitter a diffusé son 876e signalement, ce 31 janvier 2020 – avant que la population ouvre les yeux sur le rôle de la mafia médiatique. Pour mémoire, il a fallu près de deux mois pour que les médias dominants se saisissent (au moins partiellement) de la question des violences policières en 2019!
Au 25/01/2020, dernier récapitulatif comprenant 871 signalements de David Dufresnes

  • 3 décès : Mme Zineb Redouane, 80 ans, blessée au visage par une grenade lacrymogène en fermant ses volets le 2 décembre 2018 à Marseille, Steve Maia Caniço, 24 ans, disparu lors d’une violente charge de police à Nantes, pendant la Fête de la musique, dans la nuit du 21 au 22 juin 2019, un corps retrouvé en “état de décomposition avancée” dans la Loire le 29 juillet 2019, Cédric Chouviat, 42 ans, après un plaquage ventral le 3 janvier 2020 à Paris. Sans compter les 13 victimes collatérales totalisées au 21/11/19
  • 319 blessures à la tête, 25 éborgnés, 5 mains arrachées, 18 blessures main, 29 blessures au dos, 77 blessures aux membres supérieurs, 131 blessures aux membres inférieurs, 4 blessures aux parties génitales, 128 non renseignés, 165 intimidations, insultes, entraves à la liberté de la presse…

Comme le rappel , le portail indépendant de l’information stratégique asymétrique et non linéaire, dans une de ses dernières analyses “Pour le moment, l’humanité s’enfonce dans la boue des passions les plus viles, se contentant du plus superficiel des reflets et développant un narcissisme couplé à un égo aussi démesuré que ridicule…”

Sommes-nous correctement informés par les médias dominants de la réalité de l’émergence (comme pour le 9/11, des alertes se révèlent rétrospectivement) et de la situation sur le coronavirus 2019-nCoV ?
Sommes-nous informés en toute déontologie sur nos dirigeants quand ces mêmes médias sont capables de nous présenter les plus corrompus des politiciens comme des oies blanches… à l’exemple de Joe Biden, 47e vice-président des États-Unis (2009/2017) ?
Savez-vous réellement ce que sont devenus tous les nazis quand seulement 10 ont été pendus et uniquement 7 sont allés en prison à l’issue des procès de Nuremberg ? Que sont devenus tous les autres ?

À ce stade, un rappel de la Charte de déontologie de Munich (ou Déclaration des devoirs et des droits des journalistes), signée le 24 novembre 1971 à Munich et adoptée par la Fédération européenne des journalistes, est crucial. Il s’agit d’une référence européenne concernant la déontologie du journalisme, en distinguant dix devoirs et cinq droits. Le texte reprend les principes de la Charte des devoirs professionnels des journalistes français écrite en 1918 et remaniée en 1938, pour y préciser les droits permettant de les respecter. Il reprend le principe du secret professionnel, en y ajoutant un devoir jugé essentiel, celui de la protection des sources d’information des journalistes.

À l’issue des images de l’acte 65 des Gilets Jaunes en France, il est grand temps de se poser les bonnes questions pour savoir ce qui engendre cette violence policière gratuite alors que les médias nous font regarder dans une tout autre direction ! Les faits, les véritables informations sont partout sur le net… sauf dans les MSM! “No escape this time, for all of them”!

L’acte 63 débute comme chaque samedi dans une ambiance bonne enfant

Les cars de police sont de sortie… La macronie serait-elle en panique ?

Et comme chaque samedi, rapidement arrivent les coups de tonfas, les gaz lacrymogènes, les nasses…

Update 11 février 2020 sur cette dernière violence policière à Bordeaux : Repéré par hélicoptère 🤔 comment expliquez-vous
@LindaKebbab qu’aucune infraction ne lui a été reprochée à l’issue de son interpellation 🤔 Violences policières gratuites 🤔

À la nuit, la situation s’envenime…

et pour terminer en musique sur quelques images des derniers jours, une valse dans la bonne humeur…

Sylvie FOURCADE

Docs, Travel & Justice

Previous article

BRAV-M, le retour des voltigeurs en France

Next article

You may also like

Comments

Comments are closed.