Deep StateAmérique du NordEuropeFrance

Alfred C. Kinsey, biologiste, zoologiste… précurseur de la révolution sexuelle et pédophile 60/70’s

0

Albert Kinsey, biologiste, professeur de zoologie… première figure majeure américaine de la sexologie et pédophilie… financé dès la fin des années 1930 par la Fondation Rockefeller!

Alfred C. Kinsey (1894/1956), biologiste américain, professeur d’entomologie et de zoologie, avant de s’improviser sexologue et de fonder, en 1947, l‘Institut Kinsey pour la recherche sur le sexe, le genre et la reproduction, un institut de recherche à but non lucratif de l’Université de l’Indiana jusqu’au 30 novembre 2016, date à laquelle il a fusionné avec l’Université de l’Indiana “abolissant l’incorporation indépendante de 1947 de manière absolue et complète. Kinsey est surtout connu pour avoir écrit en 1948 “Sexual Behavior in the Human Male” (Le comportement sexuel chez l’homme) et en 1953 “Sexual Behavior in the Human Female” (Le comportement sexuel chez la femme), également 2 rapports connus sous le nom de Kinsey Reports, ainsi que l’échelle de Kinsey. Les recherches de Kinsey sur la sexualité humaine, fondatrices du domaine de la sexologie, ont suscité la controverse dans les années 1940 et 1950. Son travail a influencé les valeurs sociales et culturelles aux États-Unis ainsi qu’à l’étranger.
Bisexuel, Kinsey a épousé Clara McMillen (1898/1982) en 1921 et avait choisi de vivre avec son épouse sur le mode d’un couple libre. Elle a contribué aux rapports Kinsey sur la sexualité humaine.

La formation de Kinsey, ses premières publications

Membre des Boy Scouts of America, une organisation basée sur les principes du christianisme. Kinsey a gravi les échelons du Scoutisme pour gagner Eagle Scout en 1913, faisant de lui l’un des premiers Eagle Scouts. Suite au dépôt de bilan des Boy Scouts Of America (au lendemain de leur 110e anniversaire, le 8 février 2020) après des centaines de poursuites pour abus sexuels et à des milliers de victimes présumées, et à la suite de son parcours, nous sommes en droit de nous demander si Kinsey a été abusé ou non durant cette période ?
À la fin de deux ans au Stevens Institute of Technology à Stevens, où il étudiait l’ingénierie à la demande de son père, Kinsey a rassemblé le courage de confronter son père à propos de son intérêt pour la biologie et de son intention de poursuivre ses études au Bowdoin College à Brunswick, Maine, où il s’est spécialisé en biologie.

À l’automne 1914, Kinsey entra au Bowdoin College, où il étudia l’entomologie (étude des insectes) sous Manton Copeland, et fut admis à la fraternité Zeta Psi, dans la maison de laquelle il vécut une grande partie de son temps à l’université. En 1916, Kinsey a été élu à la société Phi Beta Kappa et diplômé magna cum laude (avec beaucoup d’éloges), avec des diplômes en biologie et en psychologie. Alfred Seguine Kinsey n’a pas assisté à la cérémonie de remise des diplômes de son fils au Bowdoin College, peut-être comme un autre signe de désapprobation du choix de carrière et d’études de son fils. Kinsey a poursuivi ses études supérieures à l’Institut Bussey (un institut biologique 1883/1936) de l’Université Harvard, qui avait l’un des programmes de biologie les plus réputés aux États-Unis. C’est là que Kinsey a étudié la biologie appliquée avec William Morton Wheeler (1865/1937), un scientifique qui a apporté une contribution exceptionnelle à l’entomologie. Sous Wheeler, Kinsey fonctionnait de manière presque entièrement autonome, ce qui convenait assez bien aux deux hommes. Kinsey a fait sa thèse de doctorat sur les Cynipidae (guêpes à galles ou mouche à galles), recueillant avec zèle des échantillons de l’espèce. Il voyagea beaucoup et prit 26 mesures détaillées de centaines de milliers de Cynipidae; sa méthodologie était elle-même une contribution importante à l’entomologie en tant que science. En 1919, Kinsey a obtenu un doctorat en science de l’Université Harvard.
En 1920, il a publié plusieurs articles sous les auspices de l’American Museum of Natural History à New York, présentant les Cynipidae à la communauté scientifique et décrivant sa phylogénie (étude des relations de parenté entre espèces et organismes vivants). Sur les plus de 18 millions d’insectes de la collection du musée, quelque 5 millions sont des Cynipidae collectés par Kinsey.
Kinsey a écrit un manuel largement utilisé au lycée, “New Introduction to Biology”, qui a été publié en octobre 1926. Le livre a approuvé l’évolution et unifié, au niveau de l’introduction, les domaines auparavant séparés de la zoologie et de la botanique.
Kinsey a co-écrit “The New Edible Wild Plants of Eastern North America: A Field Guide to Edible and Poisonous Flowering Plants, Ferns, Mushrooms and Lichens” (Les nouvelles plantes sauvages comestibles de l’est de l’Amérique du Nord: guide pratique des plantes à fleurs comestibles et toxiques, des fougères, des champignons et des lichens), publié en 1943, avec le botaniste Merritt Lyndon Fernald (1873/1950). Le projet original du livre a été écrit en 1919/1920, tandis que Kinsey était encore en cours de doctorat à l’Institut Bussey et Fernald travaillait à l’Arnold Arboretum.

Les rapports Kinsey

Kinsey est largement considérée comme la première figure majeure de la sexologie et pédophilie américaine; ses recherches sont citées comme ayant ouvert la voie à une exploration plus approfondie de la sexualité chez les sexologues et le grand public, ainsi qu’à la libération de la sexualité féminine. Par exemple, le travail de Kinsey a contesté les notions selon lesquelles les femmes ne sont généralement pas sexuelles et que les orgasmes féminins ressentis par voie vaginale sont supérieurs aux orgasmes clitoridiens. Il s’est d’abord intéressé aux différentes formes de pratiques sexuelles en 1933, après avoir longuement discuté du sujet avec un collègue, Robert Kroc. Kinsey avait étudié les variations des pratiques d’accouplement parmi les Cynipidae. Pendant ce temps, il a développé une échelle mesurant l’orientation sexuelle, maintenant connue sous le nom d’échelle de Kinsey, qui varie de 0 à 6, où 0 est exclusivement hétérosexuel et 6 est exclusivement homosexuel; une note de X pour «aucun contact ou réaction socio-sexuelle» a été ajoutée par la suite.

En 1935, Kinsey a donné une conférence à un groupe de discussion de la faculté de l’Université de l’Indiana, sa première discussion publique sur le sujet, dans laquelle il a attaqué «l’ignorance généralisée de la structure sexuelle et de la physiologie» et a promu son opinion selon laquelle «le mariage retardé» (c’est-à-dire, expérience sexuelle retardée) était psychologiquement nocif. Kinsey a obtenu un financement de la recherche de la Fondation Rockefeller, ce qui lui a permis d’étudier davantage le comportement sexuel humain. Il a publié “Sexual Behavior in the Human Male” en 1948, suivi en 1953 de “Sexual Behavior in the Human Female”, qui ont tous deux atteint le haut des listes des best-sellers et ont fait de Kinsey une célébrité. Ces publications devinrent plus tard les rapports Kinsey. Des articles à son sujet sont parus dans des magazines tels que Time, Life, Look (magazine bimensuel illustré américain, à très fort tirage, édité aux États-Unis de 1937 à 1971) et McCall’s (magazine mensuel américain pour femmes, publié de 1873 à 2002, ayant une grande popularité pendant une grande partie du 20e siècle, atteignant un lectorat de 8,4 millions au début des années 1960). Les rapports Kinsey, qui ont provoqué une tempête de controverses, sont considérés par beaucoup comme un précurseur de la révolution sexuelle des années 1960 et 1970.

La révolution sexuelle aux États-Unis basée sur les fameux Rapports Kinsey, est une soi-disant étude scientifique censée décrire les habitudes sexuelles des Américains, financée par la Fondation Rockefeller. Titrés respectivement “Le comportement sexuel de l’homme” et “Le comportement sexuel de la femme”, ces deux livres volumineux recensent, entre autres, des “orgasmes” d’enfants dans des tableaux froidement imprimés. On y apprend, par exemple, qu’un bébé de 11 mois aurait eu 14 orgasmes en 38 minutes. Pour juger si ces “jeunes mâles” ressentaient effectivement un véritable orgasme, Alfred Kinsey précise que les “expérimentateurs” se sont basés sur les larmes et les cris de ces enfants. À l’aune de cette étude barbare, on comprend mieux pourquoi la révolution sexuelle en France était indissociable du militantisme pédophile. Chez les victimes, les dégâts psychologiques sont profonds et l’on commence tout juste à mesurer les conséquences désastreuses de ce “Front de libération des pédophiles” béni à l’époque par des journaux comme Libération.

Aspects controversés

Les recherches de Kinsey sont allées au-delà de la théorie et des entretiens pour inclure l’observation et la participation à des activités sexuelles, impliquant parfois des collègues. Kinsey a justifié cette expérimentation sexuelle comme étant nécessaire pour gagner la confiance de ses sujets de recherche. Il a encouragé son personnel à faire de même et à se livrer à un large éventail d’activités sexuelles, dans la mesure où il se sentait à l’aise; il a soutenu que cela aiderait ses enquêteurs à comprendre les réponses des participants. Kinsey a filmé des actes sexuels qui incluaient des collègues dans le grenier de sa maison dans le cadre de ses recherches. Le biographe Jonathan Gathorne-Hardy (1933/2019) explique que cela a été fait pour assurer le secret des films, ce qui aurait causé un scandale si le public en avait eu connaissance. James H. Jones, auteur en 19997 du livre “Alfred C. Kinsey : A Public and Private Life”, et le psychiatre britannique Theodore Dalrymple, entre autres, ont émis l’hypothèse que Kinsey était motivée par ses propres besoins sexuels.

Certaines des données publiées dans les deux livres du rapport Kinsey sont controversées par les communautés scientifiques et psychiatriques, en raison de la décision de Kinsey d’interviewer des volontaires qui n’étaient peut-être pas représentatifs de la population générale. Le professeur de sociologie de l’Université de Chicago, Edward Laumann, a également soutenu que les travaux de Kinsey étaient axés sur la biologie du sexe et manquaient d’informations et d’analyses psychologiques et cliniques.

Kinsey a collecté du matériel sexuel du monde entier, ce qui a porté l’attention des douanes américaines lors de la saisie de certains films pornographiques en 1956; il est décédé avant que cette affaire ne soit réglée légalement. Kinsey a écrit sur les orgasmes pré-adolescents en utilisant les données des tableaux 30 à 34 du volume masculin, qui rapportent des observations d’orgasmes chez plus de trois cents enfants âgés de deux mois à quinze ans. Cette information proviendrait des souvenirs d’enfance des adultes ou de l’observation des parents ou des enseignants. Kinsey a déclaré qu’il avait également interviewé neuf hommes qui avaient eu des relations sexuelles avec des enfants et qui lui avaient parlé des réponses et des réactions des enfants. Peu d’attention a été accordée à cette partie des recherches de Kinsey à l’époque, mais où Kinsey avait obtenu ces informations a commencé à être remise en question près de 40 ans plus tard. Il a été révélé plus tard que Kinsey a utilisé des données d’un seul pédophile et les a présentées comme provenant de diverses sources. Kinsey avait estimé que la confidentialité et l’anonymat des participants étaient nécessaires pour obtenir “des réponses honnêtes sur de tels sujets tabous”. Des années plus tard, le Kinsey Institute a déclaré que les données sur les enfants dans les tableaux 31 à 34 provenaient du journal d’un homme (commencé en 1917) et que les événements concernés étaient antérieurs aux rapports Kinsey.
Jones a écrit que l’activité sexuelle de Kinsey avait influencé son travail, qu’il surreprésentait les prisonniers et les prostituées, classait certaines personnes célibataires comme “mariées”, et qu’il incluait un nombre disproportionné d’hommes homosexuels, ce qui aurait pu fausser ses études. Bien qu’il ait été critiqué pour avoir omis les Afro-Américains de ses recherches, son rapport sur l’homme humain comprend de nombreuses références aux participants afro-américains. L’historien Vern Bullough (1928/2006) écrit que les données ont ensuite été réinterprétées, à l’exclusion des détenus et des données dérivées d’un échantillon exclusivement gay, et les résultats indiquent qu’il ne semble pas avoir faussé les données. Kinsey peut avoir surreprésenté les homosexuels, mais Bullough considère que cela peut être dû au fait que le comportement homosexuel était stigmatisé et devait être mieux compris. L’anthropologue et sexologue Paul Gebhard (1917/2015), qui était le collègue de Kinsey de 1946 à 1956 et qui a également succédé à Kinsey en tant que directeur du Kinsey Institute après sa mort, a tenté de justifier le travail de Kinsey dans les années 1970 en supprimant certaines des données suspectes où Kinsey aurait montré un parti pris vers l’homosexualité. Après que Gebhard ait recalculé les résultats dans le travail de Kinsey, il n’a trouvé que de légères différences entre les chiffres originaux et actualisés.

“Bailey et al.”, dans sa revue de 2016 de la littérature sur l’orientation sexuelle, a déclaré que l’enquête de Kinsey avait probablement surestimé les fréquences des attractions et des expressions non hétérosexuelles.

Héritage

Le début des années 2000 a vu un regain d’intérêt pour Kinsey. En 2003, Theatre of NOTE a produit la pièce de Steve Morgan Haskell intitulée “Fucking Wasps” (Putain de guêpes) qui a suivi la vie de Kinsey depuis l’enfance jusqu’à sa mort. Les peintures de Matt Sesow ornaient le théâtre avec David Bickford jouant du piano en direct. Écrit et réalisé par Steve Morgan Haskell, “Fucking Wasps” a reçu de nombreuses distinctions, y compris une nomination de Playwriting of the Year de Backstage West. Créée en 2003, la comédie musicale “Dr. Kinsey” se concentre sur la relation entre Kinsey, sa femme et leur amoureux commun Wally Matthews, basée sur le récit de l’assistant de Kinsey, Clyde Martin (1918/2014). La pièce avait une partition d’après un livre de Bortniker et Sally Deering, et a remporté sept Jeff Awards. Il a été produit hors de Broadway en 2005. Le film biographique Kinsey de 2004, écrit et réalisé par Bill Condon, met en vedette Liam Neeson en tant que scientifique et Laura Linney. En 2004, le romancier T. Coraghessan Boyle publie “The Inner Circle” (Le cercle intérieur) sur Kinsey. L’année suivante, Public Broadcasting Service (PBS) a produit le documentaire Kinsey en coopération avec le Kinsey Institute, qui a permis l’accès à bon nombre de ses fichiers. “Mr. Sex”, une pièce radiophonique de la BBC de Steve Coombes concernant Kinsey et son travail, a remporté le prix Richard Imison 2005.

En 2012, Kinsey a été intronisé au Legacy Walk à Chicago, une exposition publique en plein air qui célèbre l’histoire et la culture des personnes LGBT.

En juin 2019, Kinsey était l’un des cinquante premiers «pionniers, défricheurs et héros» américains à être intronisé sur le “National LGBTQ Wall of Honor” au sein du Stonewall National Monument (SNM) dans le Stonewall Inn à New York (le bar d’origine a fermé en 1969, en 1990, un autre bar appelé Stonewall a ouvert, en 2007, il a été rénové et renommé Stonewall Inn. Il a été désigné site historique national en 2000 et monument national en 2016 par Barack Obama). Le SNM est le premier monument national américain dédié à l’histoire et aux droits des LGBTQ et le dévoilement du mur devait avoir lieu au cours du 50e anniversaire Stonewall 50 – WorldPride NYC 2019 des émeutes de Stonewall.

Des expériences terrifiantes en famille d’accueil à Berlin entre 1969 et 2003 avec ses successeurs

Original source in english : RAISED BY PEDOS Horrifying Berlin foster experiments saw kids DELIBERATELY given to pedos to see if sex abuse was ‘good for them’, The Sun U.S., March 4, 2020

Entre 1969 et 2003, ces garçons sans-abri âgés de six à 14 ans ont été remis à des philes – car “on” pensait que les enfants vulnérables pourraient bénéficier de leur attention!
Des expériences terrifiantes en famille d’accueil à Berlin entre 1969 et 2003, non sans rappeler celles Kinsey, ont vu des enfants donnés délibérément à des pédophiles sur recommandations du sexologue de premier plan Helmut Kentler (1928/2008) faisant valoir que la pédophilie pourrait avoir des «conséquences positives»… décédé en 2008, il a laissé des documents décrivant l’expérience dans son ensemble comme un «succès», mais choquant… Il n’est pas clair si le Sénat de Berlin-Ouest a voté sur l’expérience ou l’a acceptée à huis clos. Une enquête est en cours pour savoir pourquoi et qui à la mairie de Berlin a accrédité cette expérience, le rapport final est loin d’être publié!

Sylvie FOURCADE

Love and Light, Patriots Faith and Trust, WWG1WGA

Previous article

Gaff-a-day Biden

Next article

You may also like

Comments

Comments are closed.

More in Deep State