Deep StateAmérique du SudEuropeMiddle East

Angela Merkel, fille ou petite-fille d’Adolf Hitler, lui-même un Rothschild ?

0

Update 7 avril 2020, Les mystères du Nouvel Ordre Mondial

L’austro-hongroise Klara Hitler, née Pölzl (1860/1907) était la mère de l’homme politique allemand et chef du parti nazi, Adolphe Jacob Hitler (1889/1945* décès ou évasion ?). Sur la fiche des Renseignements Généraux que le magazine Sciences et Avenir a publiée en mars 2009, on peut clairement lire le premier prénom d’Hitler est Adolphe et son deuxième prénom : Jacob.

Original source in english : Angela Merkel is the daughter of Hitler and Hitler was a Rothschild ? blogfactory.co.uk, November 26, 2017

Qu’est-il arrivé au sperme congelé d’Hitler?

Selon le dossier de la Stasi RDA, la fille d’Hitler occupe désormais le même poste que son père, chancelier d’Allemagne.

On dit qu’elle est l’un des êtres humains les plus puissants sur Terre, élue sans discontinuer au Bundestag (assemblée parlementaire de la République fédérale d’Allemagne) depuis 1991, ministre fédérale des Femmes et de la Jeunesse au sein du cabinet du chancelier Helmut Kohl (1930/2017) dans le gouvernement Kohl IV de 1991 à 1994, avant de se voir confier le ministère fédéral de l’Environnement, de la Protection de la Nature et de la Sécurité nucléaire dans le cabinet Kohl V jusqu’en 1998. En 2000, elle devient jusqu’en à 2018, et restera la première femme présidente de l’Union chrétienne-démocrate d’Allemagne (CDU) fondée en 1945 entre autres par Konrad Adenauer (1876/1967) – qui deviendra le premier et plus important chancelier de l’Allemagne fédérale, de 1949 à 1963 -, elle sera réélue sans discontinuer en 2002, 2004, 2006, 2008, 2010, 2012, 2014 et 2016 (avant de laisser sa place en 2018 à Annegret Kramp-Karrenbauer) et présidente du Conseil européen de janvier à juin 2007. Après la victoire relative de la droite aux élections fédérales de 2005, elle est investie chancelière fédérale (poste qu’elle occupe toujours) et en même temps, membre du puissant bloc économique occidental connu sous le nom de sommet du G7 (dont elle est dirigeante principale 2011 à 2012 et depuis 2014) et membre permanent du Conseil européen. Plus inquiétant encore, le rêve d’Hitler d’unir l’Europe sous le contrôle de l’Allemagne et du Vatican est désormais à la portée de sa fille.

En 1954, un enfant est né, une petite fille, que le dossier de la Stasi identifie comme Angela Merkel, la chancelière d’Allemagne d’aujourd’hui. Son anniversaire officiel est le 17 juillet 1954. Cependant, le dossier de la Stasi qui se trouve actuellement dans les archives soviétiques du KGB enregistre sa naissance le 20 avril 1954. Si ce dossier de citoyen de la police secrète au Ministerium für Staatssicherheit (RDA) est correct, alors la fille de Hitler, Angela Merkel, est née le jour de l’anniversaire d’Adolf Hitler – le 20 avril.

La naissance d’Angela Merkel, telle que détaillée dans le dossier de la Stasi, était basée sur les recherches du docteur allemand Carl Klauberg (1898/1957). Klauberg a été classé parmi les pires médecins nazis de «l’ange de la mort» et a été reconnu coupable par les tribunaux soviétiques de «criminel de guerre». Selon les rapports, le docteur Klauberg a été libéré par les Soviétiques après avoir purgé seulement sept ans de sa peine en échange d’avoir remis au KGB ses fichiers cachés sur ses expériences d’insémination artificielle nazies et, plus horriblement, le sperme congelé de l’ancien dictateur nazi, Adolf Hitler.

Le père d’Hitler, né Schicklgruber, porta le nom de sa mère jusqu’à l’âge de quarante ans, car n’était pas légitimé et prit le nom de son père adoptif Johann Georg Hiedler (1792/1857)  quand il le changea en Hitler. Alois Hitler (1837/ 1903), était le fils illégitime du baron Salomon Mayer von Rothschild (1774/1855) et de sa maîtresse, sa domestique, Maria Anna Schicklgruber (1795/1847)… Quand Hitler a découvert qu’il était apparenté aux Rothschild, il a rétabli le contact avec la famille. Cela explique probablement l’énorme soutien qu’il a reçu de la fraternité bancaire internationale, détenue secrètement par les Rothschild et les Rockefeller. La famille Rockefeller appartient essentiellement aux Rothschild, qui leur ont fait richesse et pouvoir. Hitler a commencé la Seconde Guerre mondiale en attaquant l’Autriche. Il a été théorisé qu’il a emménagé dans ce pays pour deux raisons. Premièrement, il voulait faire taire le chancelier autrichien, Engelbert Dollfuss (1892/1934) qui, selon Hitler, savait qu’il était un descendant des Rothschild, et deuxièmement, il souhaitait supprimer toute trace de ses ancêtres des archives autrichiennes…
Les Rothschild, une lignée autrefois connue, entre autres, comme les Bauers, est l’une des lignées occultes noires les plus notoires du Moyen-Age en Allemagne. Devenu connu sous le nom de Rothschild (rotes-schild ou rotes-child en allemand bouclier rouge ou enfant rouge suivant où vous placez le s) au XVIIIe siècle lorsqu’une dynastie financière a été fondée à Francfort par Mayer Amschel Rothschild (1744/1812) en collaboration avec les illuminatis de la Maison de Hesse et d’autres. L’histoire raconte qu’en 1577, leur ancêtre Izaak Elchanan (Isaac ‘Isaak’ Elchanan Bacharach, zum Hahn) emprunta son nom de l’hexagramme rouge apposé sur le devant de la petite maison étroite qu’il occupait avec sa famille dans la Judengasse (ruelle des Juifs) à Francfort-sur-le-Main en Allemagne (à l’époque, les maisons étaient désignées par des signes avec des symboles ou des couleurs différentes, et non avec des chiffres) donnant ainsi naissance à son nouveau patronyme. Les Rothschild sont l’une des meilleures lignées Illuminati de la planète et ce sont des reptiliens qui changent de forme (voir “The Biggest Secret, The Book That Will Change the World” – Le plus grand secret: le livre qui changera le monde paru en 1999). Ce sont eux qui se sont arrangés pour qu’Hitler accède au pouvoir par le biais des sociétés secrètes Illuminati en Allemagne, comme la société Thulé et la société Vril, qu’ils ont créées par le biais de leurs réseaux allemands; ce sont les Rothschild qui ont financé Hitler par le biais de la Banque d’Angleterre et d’autres sources britanniques et américaines comme la banque Rothschild Kuhn, Loeb, qui a également financé la Révolution russe. Le cœur même de la machine de guerre d’Hitler était le géant chimique, IG Farben, qui avait un bras américain contrôlé par les Rothschild par l’intermédiaire de leurs laquais, les Warburg. Paul Warburg (1868/1932), qui a manipulé la «banque centrale» privée d’Amérique, la Réserve fédérale, en 1913, faisait partie du conseil d’administration de l’American IG Farben. Et c’est IG Farben d’Hitler, qui dirigeait le camp de travaux forcés d’Auschwitz, était en réalité une division de Standard Oil, officiellement détenue par les Rockefeller, mais en vérité, l’empire Rockefeller a été financé par… les Rothschild. Les Rothschild possédaient également les agences de presse allemandes pendant les deux guerres mondiales et contrôlaient ainsi la circulation des «informations» vers les Allemands et le monde extérieur. La Seconde Guerre mondiale a été incroyablement productive pour l’agenda Illuminati de contrôle mondial. Cela a conduit à une explosion d’institutions centralisées au niveau mondial, comme les Nations Unies et la Communauté européenne, aujourd’hui l’Union, et bien d’autres dans les finances, les affaires et l’armée. Précisément ce qu’ils voulaient. Cela a également mis les pays sous un énorme fardeau de dette sur les prêts accordés à toutes les parties par… les Rothschild et les Illuminati.

Les Rothschild avaient depuis longtemps un plan pour créer un fief personnel pour eux-mêmes et les Illuminati en Palestine et ce plan impliquait de manipuler le peuple juif pour établir la région comme leur «patrie». Charles Taze Russell (1852/1916), de la lignée des Russell reptiliens Illuminati, est l’homme qui a fondé la Watchtower Society, mieux connue sous le nom de https://en.wikipedia.org/wiki/Jehovah%27s_Witnesses. C’était un sataniste, un pédophile selon sa femme, et très certainement des Illuminati… la suite de l’incroyable main mise des Rothschild sur le monde

Dès réception des dossiers nazis sur l’insémination artificielle, ainsi que du sperme congelé d’Hitler, le Politicheskoye Buro (Politburo) a autorisé les expériences à «ressusciter», «si possible», un enfant portant les «marqueurs génétiques» d’Adolf Hitler. Il était “raisonné” que la combinaison des gènes entre le sperme d’Hitler et la famille la plus proche d’Eva Braun (1912/1945) produirait pour les Soviétiques une “correspondance proche” de ce qu’aurait été un enfant d’Hitler et d’Eva Braun, s’il était né.

Le docteur Klauberg a amené Gretl Braun (1915/1987) en RDA (Allemagne de l’Est communiste). Elle était la plus jeune sœur de l’épouse d’Hitler, Eva Braun. Gretl Braun a été choisie comme la mère «porteuse» de la progéniture d’Hitler en utilisant une insémination artificielle à partir du sperme congelé d’Hitler. Gretl Braun était membre du Parti social-démocrate (SPD), dont l’idéologie était centrée sur les principes du marxisme et les intérêts de la classe ouvrière et des syndicats.

Lorsque le docteur Klauberg est retourné en Allemagne de l’Ouest, il a été rapidement emprisonné. Il a été assassiné deux ans plus tard alors qu’il était toujours en détention.

Fausse identité

Peu après la naissance de la fille d’Hitler, un accord entre les Soviétiques, les Américains et le Vatican a été conclu. Le bébé d’Hitler a été placé sous le «contrôle» de l’Église catholique grâce à ses «liens» avec l’Église luthérienne de RDA qui a pris la garde du bébé.

On lui a donné une fausse date de naissance, le 17 juillet, et le nom d’Angela Dorothea Kasner, fille de Horst Kasner (1926/2011), un pasteur luthérien, et de son épouse, Herlind née Jentzsch (1928/2019), un professeur d’anglais et de latin. Dans la campagne de Templin en Allemagne de l’Est, Merkel a été élevée à environ 80 kilomètres au nord de Berlin, la capitale de la République socialiste allemande démocratique (RDA).

Le thème central de l’«accord» des puissances alliées occidentales, du Vatican et des Soviets était que la fille d’Hitler serait élevée au pouvoir international… mais son ascension au pouvoir ne se fera pas avant que «le Vatican n’apporte également au pouvoir un pape allemand”.

À la suite de la mort du pape Jean-Paul II (1920/2005), l’ancien nazi allemand Joseph Ratzinger a été nommé. Il a pris le nom de pape Benoît XVI le 20 avril 2005 (jusqu’à sa renonciation en 2013), comme vicaire de Rome. Est-ce une coïncidence si cette date était l’anniversaire de l’anniversaire d’Adolf Hitler?

En 1977, Angela Dorothea Kasner est devenue Angela Merkel avec son mariage avec le physicien Ulrich Merkel (1928/2019), mais le mariage s’est terminé par un divorce en 1982.

Elle a été élue chancelière d’Allemagne peu de temps après que le pape Ratzinger eut assumé la direction de l’Église romaine le jour de l’anniversaire d’Hitler.

La biographie de Merkel

Merkel n’est entrée en politique qu’à l’âge de 35 ans après l’effondrement du mur de Berlin en 1990. Elle a hésité à parler de son passé et de sa vie privée. Sa biographie ne laisse pas entendre que son père a travaillé pour la Stasi, la célèbre police secrète est-allemande. Mais il dit que son attitude pro-régime a aidé la carrière d’Angela – lui permettant d’étudier dans une école d’élite et d’aller à l’université, à un moment où les enfants du clergé se voyaient systématiquement refuser l’admission.
(Voici une photo de Merkel en 1986 lors d’une sortie sur l’île baltique de Rugen par des membres de la version DDR de la jeunesse hitlérienne, les FDJ ou DDR Jugenverbandes. Assis près de lui se trouve le petit Geli Merkel. Très peu de gens doutent que l’homme qui a élevé Merkel et connu dans le monde comme son père fût un espion de la Stasi et un organisateur à temps partiel. La chancelière allemande elle-même était une Gruppenfuherin active au sein de la FDJ.)

L’adolescente Merkel, comme pratiquement tous ses contemporains, a rejoint la Freie Deutsche Jugend (FDJ), l’organisation de jeunesse communiste.

Ils disent que les oiseaux d’une plume se rassemblent, mais voici Merkel avec un groupe de skinheads datant de 1992 ou 1993. (L’une des personnes sur les photos fait un salut nazi en présence d’une jeune Merkel. À l’époque, personne n’y pensait, mais les photos ont pris une nouvelle signification des années plus tard.)

Si le bilan soviétique est vrai et que les preuves sont solides, cela ouvre des possibilités incroyables. Le fait indéniable est qu’Angela Merkel est passée de l’obscurité au pouvoir triumviral en tant que chancelière allemande, présidente de l’Union européenne et chef du puissant cartel économique du G8.

Dans une interview au journal Frankfurter Allgemeine Zeitung en juillet 2005, la chancelière Angela Merkel a reconnu une obsession inhabituelle pour les œuvres du compositeur allemand Richard Wagner ( 1813/1883), qui était sataniste. Wagner a écrit la tristement célèbre composition intitulée “Parsifal”, qui était également un favori d’Adolf Hitler.

Hitler a déclaré que la musique de Wagner occupait son esprit. Comme Adolf Hitler, Angela Merkel est profondément fascinée par «La Chevauchée des Valkyries» de Wagner. Les Valkyries étaient des divinités féminines mineures qui traverseraient chaque bataille pour rassembler les plus vaillants des tués et les emporter vers un endroit appelé Valhalla où elles attendraient de rejoindre l’armée d’Odin lors de la dernière bataille à la fin du monde.

À l’exception de la petite moustache, Merkel a une ressemblance frappante avec Adolf Hitler. Elle est également une copie de sa mère, Gretl Braun.

Une autre histoire, nous explique qu’Angela Merkel est en fait la petite-fille d’Hitler et par conséquent l’arrière arrière petite fille de Salomon Mayer von Rothschild, mais également la cousine de l’ancienne 1er Ministre britannique Theresa May, ainsi qu’apparentée avec l’ancien président américain, Barack Obama
Qui est réellement Angela Merkel ? Pro Fide Catholica, 4 avril 2020

Extrait de “Hitler était-il un Rothschild?”

«Le père d’Adolf, Alois Hitler, était le fils illégitime de Maria Anna Schicklgruber.

On supposait généralement que le père d’Alois Hitler (Schicklgruber) était Johann Georg Hiedler (1792/1857). Il y a des gens qui doutent sérieusement que Johann Georg Hiedler fût le père d’Alois… (un document autrichien était) préparé qui prouvait que Maria Anna Schicklgruber vivait à Vienne au moment où elle l’a conçu.

À cette époque, elle était employée comme domestique au domicile du baron Salomon Mayer von Rothschild. Dès que la famille a découvert sa grossesse, elle a été renvoyée chez elle… où Alois est né. »

Les informations de Langer proviennent de l’officier de haut niveau de la Gestapo, Hansjurgen Koehler, publiées en 1939, sous le titre “Inside the Gestapo, Hitler’s Shadow over the World” (À l’intérieur de la Gestapo, l’ombre d’Hitler sur le monde). Il écrit des enquêtes sur les antécédents d’Hitler menées par Dollfuss dans les dossiers familiaux d’Hitler. Koehler a en fait consulté une copie des documents du chancelier qui lui ont été remis par Reinhard Heydrich (1904/1942), le suzerain des services secrets nazis. Le fichier, écrit-il, «a causé des ravages comme aucun fichier dans le monde n’a jamais causé auparavant» (Inside the Gestapo, p. 143).

Il a également révélé que:

«… Le deuxième paquet du dossier bleu contenait les documents collectés par Dollfuss. Le petit chancelier autrichien, mais au grand cœur, devait savoir par un dossier si personnel qu’il pourrait vérifier Hitler… Sa tâche n’était pas difficile; en tant que souverain d’Autriche, il pouvait facilement découvrir les données personnelles et la famille d’Adolf Hitler, né sur le sol autrichien…

Grâce aux certificats de naissance originaux, aux cartes d’enregistrement de la police, aux protocoles, etc., tous contenus dans le dossier d’origine, la chancelière autrichienne a réussi à reconstituer les parties décousues du puzzle, créant une entité plus ou moins logique.

Une petite servante… (la grand-mère de Hitler)… est venue à Vienne et est devenue domestique, travaillant principalement pour des familles plutôt riches. Mais elle n’a pas eu de chance; séduite, elle allait accoucher. Elle est rentrée chez elle dans son village pour son enfermement…

Où servait la petite bonne à Vienne? Ce n’était pas un problème très difficile. Vienne avait très tôt institué le système d’enregistrement obligatoire de la police. Les domestiques et les employeurs étaient exposés à de lourdes amendes s’ils négligeaient cette obligation. Le chancelier Dollfuss a réussi à découvrir la carte d’enregistrement.

La petite servante innocente avait été une servante de la… maison de maître Rothschild… et le grand-père inconnu d’Hitler doit probablement être recherché dans cette magnifique maison. Le dossier Dollfuss s’est arrêté sur cette déclaration.

La détermination d’Hitler à reprendre l’Autriche était-elle liée à son désir de détruire les archives de sa lignée?

Un correspondant qui a longuement étudié ce sujet écrit:

«Il me semble qu’Hitler était au courant de ses liens bien avant sa chancellerie. » Comme son père avant lui, lorsque les choses devinrent difficiles, les Hitler se rendirent à Vienne.

Le père de Hitler a quitté son village natal très jeune pour chercher fortune à Vienne. Quand Hitler est devenu orphelin, après le décès de sa mère en décembre 1907, il est parti pour Vienne peu de temps après les funérailles.

Là, il a semblé perdu de vue pendant dix mois! Ce qui s’est passé pendant ce séjour de dix mois à Vienne est un mystère complet sur lequel l’histoire ne fait pas la lumière.

Il est logique, maintenant qu’il est établi que Hitler était un Rothschild, que lui et ses cousins se familiarisaient et que son potentiel pour de futures activités familiales était en train de se développer ».

Les Rothschild et les Illuminati produisent de nombreux descendants hors mariage dans leurs programmes d’élevage secrets et ces enfants sont élevés sous d’autres noms avec d’autres parents. Comme Bill Clinton, qui est presque certainement un Rockefeller produit naturellement (lignée de Nelson Rockefeller 1908/ 1979 ?) ou avec du sperme congelé, ces «enfants ordinaires issus de milieux ordinaires» continuent de connaître un succès extraordinaire dans leur domaine de prédilection.

Hitler, lui aussi, aurait produit des enfants non officiels pour maintenir son volet de la lignée et il y aura évidemment des gens de sa lignée en vie aujourd’hui.

Alors, quel Rothschild était le grand-père d’Hitler? Mes remerciements à un correspondant du site Web pour les informations supplémentaires et mises à jour de cet article, un homme a étudié cette histoire en détail.

Alois, le père d’Hitler, est né en 1837, à l’époque où Salomon Mayer était le seul Rothschild qui vivait au manoir de Vienne. Même sa femme n’y vivait pas, car leur mariage était si mauvais qu’elle est restée à Francfort.

Leur fils, Anselm Salomon von Rothschild (1803/1874), a passé la majeure partie de sa vie professionnelle à Paris et à Francfort, loin de Vienne et de son père.

Le père Salomon Mayer von Rothschild, vivant seul au manoir de Vienne où travaillait la grand-mère de Hitler, est le candidat le plus évident. Et Hermann von Goldschmidt, le fils du commis principal de Salomon Mayer von Rothschild, a écrit un livre, publié en 1917, qui disait de Salomon:

“…  Dans les années 1840, il avait développé un enthousiasme quelque peu téméraire pour les jeunes filles …”

et

“Il avait une passion lubrique pour les très jeunes filles, ses aventures avec elles devaient être étouffées par la police.”

Et la grand-mère d’Hitler, une jeune fille travaillant sous le même toit n’aurait pas fait l’objet du désir de Salomon Mayer von Rothschild? Et cette même fille est tombée enceinte en y travaillant?

Et son petit-fils devient le chancelier d’Allemagne, financé par les Rothschild, et il a commencé la Seconde Guerre mondiale qui était si vitale pour l’agenda Rothschild – Illuminati?

Et les Illuminati sont obsédés à mettre leurs lignées au pouvoir de tous les «côtés» dans un conflit? Et les Rothschild sont l’une de leurs lignées les plus importantes? Et c’est toujours une coïncidence?”

Update 8 mars 2020, L’enquêteur argentin Pedro Filipuzzi, travaillant dans l’ancien siège des nazis à Buenos Aires, y a découvert par hasard une copie originale de la liste de 12.000 nazis installés en Argentine et l’a communiquée au centre Simon Wiesenthal qui traque les criminels nazis de la Seconde Guerre mondiale. Plusieurs dizaines de dirigeants nazis responsables de l’Holocauste, dont le docteur Josef Mengele et le SS Adolf Eichmann, responsable de l’acheminement des Juifs dans les camps de la mort… se sont réfugiés après-guerre en Argentine, majoritairement sous de fausses identités pour tromper les enquêteurs. Beaucoup d’entre eux “ont alimenté un ou plusieurs comptes bancaires dans différentes banques en Suisse et en Allemagne et 8.000 personnes étaient affiliées à diverses organisations ayant prêté leur concours aux nazis, à des entreprises allemandes comme IG Farben (fournisseur du gaz Zyklon-B, utilisé pour tuer les Juifs et autres victimes du nazisme dans les camps) selon le centre… NB: Les activités d’IG Farben s’étant réparties ensuite entre Agfa, BASF, Bayer, Hoechst/Sanofi !
Une ONG révèle une liste de 12 000 nazis vivant en Argentine, FranceTVinfo, 4 mars 2020

Pour en savoir plus
*L’évasion d’Hitler et d’autres nazis en Argentine, Ho1, 17 octobre 2019
Hitler était-il un Rothschild, Biblioteca Pleyades
Mysteries New World Order, Adolf Hitler Was A Rothschild – Strong Evidence / Les mystères du Nouvel Ordre Mondial, Adolf Hitler était un Rothschild – De solides preuves, Humans are free, 9 mai 2011
Le secret d’Adolf Hitler, Alter Info, 23 avril 2010

Le système Octogon, un documentaire de Jean-Michel Meurice, version longue 80mn (2008)

Des lingots d’or, une étrange Cadillac, des cadavres suspects, des agents secrets, des nazis masqués et des politiciens corrompus… Cette histoire commence en 1945, dans les ruines de Berlin.
Prévoyant la défaite, deux marchands d’armes et affairistes nazis cachent de fortes sommes d’argent en Suisse pour le compte des services secrets de la SS. Après la guerre, les deux aventuriers rapatrient le trésor caché pour financer la toute jeune Union chrétienne-démocrate d’Allemagne (CDU). Anciens nazis (marchands d’armes, hommes d’affaires ou fonctionnaires) et agents américains de la CIA créent alors un réseau de corruption et de financement politique occulte appelé Octogon. Son but : donner au parti du nouveau chancelier Konrad Adenauer ( 1876/1967) tous les moyens financiers nécessaires. Ce réseau va notamment commencer par exploiter les ventes d’armes à l’armée allemande pour détourner de fortes commissions d’argent vers les caisses noires de la CDU.
L’affaire devient publique en 1956, et provoque la constitution d’une commission d’enquête parlementaire. Mais ce n’est pas l’heure de la vérité. Après plusieurs suicides et disparitions suspectes de témoins, l’enquête se termine dans la confusion. Les affaires peuvent donc continuer…

Un documentaire qui a fait beaucoup de bruit avant même sa diffusion. Pour que celle-ci devienne effective, il aura fallu attendre plus de trois ans après la date initialement prévue, soit en 2011. Les raisons de ce report interminable ? Une thématique qui dérange. Le Système Octogon, film réalisé par Jean-Michel Meurice à partir du travail des journalistes d’investigation Fabrizio Calvi et Franck Garbely, prétend en effet que le parti allemand de l’Union Chétienne Démocrate (CDU), depuis l’époque du fondateur Konrad Adenauer jusqu’à celle du controversé Helmut Kohl (1930/2017), aurait bénéficié d’un système de financements occultes mis en place par les nazis et répondant au nom de code d’Octogon. Une véritable bombe posée sous la statue de l’intouchable premier chancelier allemand de l’après-nazisme, qui a embarrassée au plus haut point les autorités de la chaîne franco-allemande, pourtant peu encline à pratiquer la censure. La version présentée sur Arte a malgré tout, été expurgée de près de 10 minutes, sans doute pour éviter de possibles procès. Un film dérangeant pour l’Allemagne, qui soulève aussi le problème de l’impunité des anciens adeptes et acteurs du IIIe Reich.

Sylvie FOURCADE

We are the news, now!

Previous article

QAnon, savoir, c’est la moitié de la bataille !

Next article

You may also like

Comments

Comments are closed.

More in Deep State