France

Les drones du gouvernement français cloués au sol par le Conseil d’Etat

0

Dans son ordonnance du 18 mai 2020, le Conseil d’État ne remet pas en cause le principe consistant à utiliser des drones – du moment qu’ils ne visent pas à constater les infractions ou à identifier leurs auteurs, mais bien à informer les équipes de policiers au sol pour qu’ils fassent respecter les mesures de distanciation et empêcher, en particulier, les rassemblements de plus de dix personnes. En revanche, le Conseil d’État considère que rien ne garantit que les images recueillies par ces appareils pilotés à distance – qui volent entre 80 et 100 m de hauteur et filment avec un grand-angle, tout en étant équipés d’un zoom optique – ne seront pas utilisées pour « un usage contraire aux règles de protection des données personnelles »…
Les drones de la Préfecture de police de Paris cloués au sol par le Conseil d’État, par Jean-Baptiste Jacquin et Jean-Michel Normand, Le Monde, 18 mai 2020

Me Patrice Spinosi estime que si la décision concerne Paris, elle est “généralisable à l’ensemble de la France”. “Elle est exécutoire dès aujourd’hui et aucun drone ne peut plus être engagé. C’est une vraie victoire”, a souligné l’avocat. Selon cette décision, afin de pouvoir utiliser ces drones, il faudra soit un arrêté pour encadrer leur usage, soit doter ces appareils de dispositifs techniques empêchant l’identification des personnes filmées…
Le Conseil d’État suspend l’utilisation des drones pour contrôler le déconfinement à Paris, FranceInfo, 18 mai 2020

À Paris, la justice valide la surveillance du confinement par drones policiers par Jean-Michel Normand, Le Monde, 6 mai 2020

Et dire que Place Beauvau a publié un appel d’offres le 12 avril 2020 d’un montant de 3,8 millions d’euros pour l’achat de 651 drones, justement pour surveiller les Français, assurant qu’il n’y a pas de lien avec leur utilisation dans la crise actuelle…
France, une commande de 651 drones qui dérange en pleine épidémie de Covid-19 par Yohan Demeure, SciencePost, 23 avril 2020
Des drones pour surveiller les Français, le ministère de l’Intérieur lance un appel d’offres de 3.8 millions d’euros, France Soir, 19 avril 2020

La santé, les masques, les tests, les divers traitements, le salaire des personnels soignants ou d’autres priorités pour le bien du plus grand nombre n’ont pas l’air d’intéresser le pouvoir avec encore une commande inutile de drones de la part du gouvernement Macron ! Sont-ils à ce point en totale panique ? Pourrait-on surveiller leurs abus financiers de l’argent public plutôt que les citoyens ?

Sylvie FOURCADE

Bush320 Checkmate! The Great Awakening

Previous article

Restored Republic via a GCR as of May 19, 2020

Next article

You may also like

Comments

Comments are closed.

More in France