France

France, paradis des réseaux pédo-criminels y compris au sein de la DGSI

0

Suite à sa lettre ouverte à Laurent Nuñez-Belda, le 26 juin 2020, Morad El Hattab était en direct ce 5 juillet avec Le Media Live sur Facebook (vidéo ci-dessous) pour expliquer sa situation et sa position ferme à courte échéance face à l’État français.

Depuis cinq ans, ses deux enfants mineurs sont prisonniers d’un réseau pédo-criminel composé d’agents la DGSI (Direction générale de la Sécurité intérieure), les services secrets français habilités secrets défense. Il y a probablement d’autres enfants car il a constaté de graves dysfonctionnements au sein de l’institution judiciaire. Il faut savoir que les juges dans ce type d’affaires ne jugent plus en droit, mais en opportunité et au sein de la Préfecture de Police de Paris, car il existe un point commun entre son affaire et celle de Jeffrey Epstein. Ses enfants ont été emmenés à l’étranger à son insu, des documents administratifs ont été refaits, c’est-à-dire des pièces d’identité et passeports sans son autorisation, sans sa signature ce qui est extrêmement grave et illégal. J’ai écrit une lettre ouverte à M. Laurent Nuñez, le 29 juin dernier, diffusée sur Twitter, pour le sensibiliser. Il est l’ancien patron de la DGSI, il est secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur, pour le mettre au pied du mur parce que ou bien il agit, ou bien il cherche à camoufler et à étouffer l’affaire, ça c’est son problème. J’ai même envie de dire, c’est lui et sa conscience. Il est obligé de prévenir le président de la République française ou sinon il s’en expliquera devant un juge d’instruction.

Pour Morad El Hattab, l’essentiel est que le président français, Emmanuel Macron, censé réputé être au courant de tout, parce qu’il a saisi les autorités d’états, pas seulement M. Laurent Nuñez, mais aussi les procureurs concernés, donc si Emmanuel Macron n’est pas en courant, c’est peut-être que le travail n’a pas été fait et que les services de l’État présentent de véritables carences et qu’on laisse agir au sommet de l’État, la DGSI et des réseaux pédo-criminels.

Morad El Hattab tient à préciser que les Français ignorent souvent la réalité et l’ampleur des faits. C’est normal parce qu’on arrête souvent les cas particuliers et non pas des réseaux pédo-criminels, or ce que l’on vit aujourd’hui en France, c’est de l’ordre des réseaux, c’est-à-dire des viols en réunion. Ces réseaux sont toujours constitués c’est pour cela qu’il n’existe pas de personnages clés, il y a toujours un policier haut placé qui va influencer pour faire trafiquer les enquêtes, toujours un magistrat corrompu qui va violer ses codes de déontologie et toujours un médecin psychiatre expert auprès des tribunaux qui va prévenir que le parent se faisant plaignant a des problèmes psychologiques. Ça, c’est la première réalité , en France, c’est une pédo-criminalité de réseau et c’est la raison pour laquelle on nous montre à la télévision un vieux pervers qui a été arrêté souvent des cas isolés d’ailleurs. Petite parenthèse, les brigades de protection de la famille en France au sein des commissariats n’ont jamais, à ce jour arrêté, de réseau. On pourrait quand même se poser la question. En termes de chiffres, il faut savoir qu’aujourd’hui, cela peut effrayer, mais c’est la réalité, la France est le premier État pédo-criminel au monde ! Nous avons 165.000 enfants violés ou qui risquent d’être agressés sexuellement chaque année. 130.000 filles à peu près, 35.000 garçons. Ces données chiffrées sont aujourd’hui reconnues auprès de l’Assemblée nationale et du Sénat. 58.000 enfants disparaissent chaque année en France, la moitié à peu près est retrouvée dans les 72 heures, pour le reste on ne sait pas où ils sont et quand ils ont 18 ans, on arrête les recherches. Il faut savoir que nous avons en France, un secrétaire d’État en charge de la protection de France, Adrien Taquet. Morad El Hattab l’a déjà sollicité, il n’a jamais répondu à ma question. On peut se demander à quoi sert-il ? Pour une raison très simple, il a fallu que des journalistes courageux face un travail, comme les journalistes de M6 de Zone Interdite, auprès des aides sociales à l’enfance, qui sont littéralement des structures où les enfants sont maltraités, agressés sexuellement et violés. Adrien Taquet a attendu ce reportage de journalistes français pour faire un communiqué ! Comment se fait-il qu’il ne fût pas au courant avant ? Pourquoi est-il rémunéré ? Autre point quand il a été invité dans l’émission de Laurent Ruquier, a-t-il osé dire que la majorité des enfants, 80% étaient victimes d’inceste, donc aucun de réseau. Il a encore une fois menti pour une raison très simple. Comment se fait-il qu’avec 80% victimes d’inceste, seulement 0 3% d’agressions sexuelles sur enfants soient jugées ? On devrait être à 80% ! Donc ces cas incestueux alimentent les réseaux pédo-criminels et puis dernier point, la Loi Schiappa, depuis qu’elle a été votée l’année dernière en plein été que par 80 députés LREM, première question, où étaient les autres députés et deuxième point, depuis que cette loi est passée, la majorité des cas sont correctionnalisés. De moins en moins de cas passent aux Assises. Toutes les associations qui militent pour la protection de l’enfance le reconnaissent. Aujourd’hui pour les victimes de violences, les viols en réunion, les placements abusifs, la pédo-criminalité en France n’est pas traitée à la hauteur d’un pays qui est la cinquième puissance du monde.

Aucun retour de Laurent Nuñez suite à la lettre ouverte, manifestement que des agents des services secrets français au sein de la DGSI, qu’une minorité des agents vivent des tortures des enfants si pour lui, ce n’est pas une priorité, c’est lui et sa conscience. Aujourd’hui, les faits sont extrêmement graves puisque des gens qui sont censés assurer notre protection et lutter contre l’anti-terrorisme se retrouvent mêlés à des histoires de pédo-criminalité. Des preuves ont été transmises au parquet antiterroriste de Paris et l’autre preuve flagrante, qui est aujourd’hui rendue publique, c’est qu’en juin 2019, le commandant de la DGSI dans les Ardennes en charge de la protection de la France pour le Grand Est par rapport à l’entrisme éventuel de djihadistes sur notre sol, a été arrêté alors qu’il violait une jeune fille mineure musulmane au prétexte de la déradicalisation ! Il a dit qu’il était un expert en manipulation, c’est surtout un expert en agression sexuelle et surtout dans ses ordinateurs privés et professionnels, on a retrouvé plus de 10.000 images et vidéos pédo-pornographiques. Manifestement il alimentait aussi un réseau. Aujourd’hui, il est en détention provisoire, le procureur à Metz a fait un travail remarquable. Est-ce qu’on lui permettra d’aller jusqu’au bout ? Dans le cadre de l’affaire El Hattab, vu que les enfants sont prisonniers d’un réseau pédo-criminels comprenant déjà des agents de la DGSI, son avocat, ses conseils demanderont de visionner ces 10.000 vidéos – en espérant que ses enfants n’y soient pas – et d’autres, par ailleurs.

La prochaine étape, c’est bien sur la mobilisation, une prise de conscience collective, car nos enfants en France sont en danger. Les Français sont pour l’instant endormis, ils subissent une grave crise économique, de plus en plus les gens sont appauvris, on le voit avec les manifestations des Gilets Jaunes. Et pour autant, vous pensez que les Français vont-ils accepter que leurs enfants soient, en plus, violer ? Les Français vont se réveiller avec une puissance phénoménale pour mettre à bas tous ces réseaux pédo-criminels qui s’en prennent à leurs enfants. Trop, c’est trop ! Emmanuel Macron est au courant. Sur le fait de rendre publique cette affaire, les réseaux pédo-criminels français ont toujours la même méthode pour détruire la parole du parent plaignant, Morad El Hattab en sait quelque chose puisque le chef de la politique pénale générale et substitut général ont tenté de le faire à son endroit, il espère qu’ils bientôt démissionnaires de leurs fonctions. À chaque fois, ils disent que c’est un conflit familial pour que les Français ne s’intéressent pas à l’histoire, à chaque fois ils essaient de retourner l’accusation contre le parent plaignant. C’est le cas du père El Hattab qui a porté plainte à Versailles et ils tentent de classer sans suite cette affaire alors qu’il était accusé d’une grave diffamation. L’enquête de police de Versailles a été falsifiée par le commissaire central de Versailles et la procureure générale, peut être trompée, a dit qu’une diffamation n’était pas dans un texte pénal. En recours, Morad El Hattab a saisi le procureur général de Versailles qui devrait établir la vérité au final. Et troisième point, on essaie toujours de vous prêter une pathologie psychiatrique or il a la preuve que le conseil national de l’ordre des médecins qu’on voit aujourd’hui faire la leçon aux professeurs Didier Raoult et Christian Perronne a permis qu’un document extrêmement important, l’aveu du médecin expert très critiquable dans son affaire, le docteur Michel Dubec, apologiste du viol, ait reconnu que la juge dans son affaire, la magistrate, Géraldine Charles, lui avait téléphoné et il a reconnu qu’elle avait fait pression sur lui pour orienter son rapport. Bizarrement son rapport aujourd’hui a disparu, rapport qui a été rédigé par la conseillère ordinale. Des faits sont extrêmement graves. Les réseaux pédo-criminels ne reculent devant rien, il faudra que le conseiller national de l’ordre des médecins s’explique d’abord là-dessus, sur le fait qu’il protège ces réseaux, plutôt que de s’en prendre aux professeurs Perronne et Raoult.

Morad El Hattab a bien entendu été fiché S, il est passé en huis clos au conseil d’État contre le ministère de l’Intérieur. Le Conseil d’État l’a bizarrement empêché d’avoir accès sa fiche S, donc ce sont des pédo-criminels déviants de la DGSI qui ont écrit un paquet de saloperies sur lui, mais ils n’ont surtout pas répondu aux conclusions de l’enquête. Aujourd’hui, il a saisi la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) pour fichage S illégal. Il ira jusqu’au bout parce que ça permettra à beaucoup de gens et beaucoup d’innocents à ce qu’il ne puisse plus être ficher S illégalement en France, aussi bien pour des combats sociaux, éducatifs, culturels ou contre la pédo-criminalité. Nous avons mis en place une mobilisation avec une centaine d’amis déjà, mais en raison de l’affaire est la DGSI dans les Ardennes où la majorité des enfants, pour le coup, fait rare, car d’habitude ce sont plutôt des enfants blancs de famille modeste, dans ce cas, la DGSI s’en prenait majoritairement à des enfants dont les parents étaient musulmans. Ils commencent à violer, à torturer des enfants dont les parents sont turcs, algériens, marocains, tunisiens, sénégalais et maliens. J’ai prévenu les autorités de ce pays, on va tenter de mettre en place une enquête internationale parce que ce qui se passe en France est très grave et aujourd’hui j’ai mobilisé à peu près 700.000 Français musulmans patriotes à travers à peu près 200 mosquées pour nous engager aux côtés de nos frères français qui n’ont pas oublié leur racine. Des racines pour ainsi dire christiques pour sauver les enfants dans notre patrie française. Et obliger Emmanuel Macron à éradiquer et à détruire ces réseaux pédo-criminels ce que font déjà très courageusement Donald Trump, Vladimir Poutine et d’autres chefs d’État qu’on traite trop facilement d’autocrates en France alors que dans leur pays, ils font le ménage.

L’aide que nous pouvons apporter à Morad El Hattab et pas seulement à lui, mais à toutes ces femmes et ces amis qui militent dans le cadre de la protection de l’enfance, parce que c’est affreux ce qu’il se passe en France, pour ne pas dire criminel, c’est par de la propagande. Une diffusion importante de cet entretien vidéo, Morad El Hattab est disponible pour réaliser d’autres vidéos et entretiens sur ce sujet ou d’autres et de fédérer autour d’un même slogan pour la mettre en oeuvre qui est “ceci n’est pas un consentement d’enfants”. Voilà le premier hashtag #CECINESTPASUNCONSENTEMENTDENFANTS et enfin à ce que les enquêtes soient enfin ouvertes et auprès du parquet antiterroriste. Les plaintes ont déjà été déposées. “Nous ne lâchons rien, nus ne lâcherons pas “.
Morad El Hattab a déjà porté plainte, il y a déjà un an, pour violences sur mineurs auprès du doyen du juge d’instruction, la plainte n’est toujours pas instruite, rien tenté dans un délai raisonnable, la France va être condamnée par la Cour européenne des droits de l’homme. Il faut sauver nos enfants.

Il ne faut pas avoir peur, qui peut avoir peur d’une ordure qui baisse son pantalon pour violer un enfant. Morad El Hattab est né en France, dans le Jura, en Franche-Comté, le Français est plein de valeur antique, plein de chrétienté, plein d’une fierté gauloise. Comment pouvez-vous vous courber devant l’ignominie et la vermine ? Ces gens-là n’ont aucun réseau de puissance qui les protège, rien. C’est une peur fantasmatique, vous ne pouvez pas avoir peur de quelqu’un qui viole des enfants. Qui est-il ? Imaginez, attribuez-lui la vérité de ce qu’il est. Ne tombez pas dans la servitude volontaire que dénonçait déjà Étienne de La Boétie (1530/1563). Ce sont des parasites, ce sont des vermines. Les pédo-criminels baissent leur pantalon pour violer des bébés, des enfants de 5, 6 ans. Maître Marie Grimaud l’a rappelé “nos magistrats en France doivent arrêter de croire que les enfants de 5, 6 ans sont consentants”. Djamila Allaf, directrice de l’association L’enfance au coeur www(.)lenfanceaucoeur(.)org fait un travail exceptionnel en dénonçant la pédo-criminalité. Beaucoup de personnes méritent une véritable visibilité. Nadia, une femme courageuse est en train d’organiser une manifestation contre la pédo-criminalité le 25 juillet 2020 à Paris, et apparemment un autre le même jour à Genève. Il faudra la soutenir, il faudra marcher dans la rue, il faudra dire à nos magistrats, “c’est terminé et si vous prenez l’engagement de défendre des pédo-criminels, nous allons manifester pour introduire notre responsabilité pénale dans l’ordonnance de 1958 et vous rendrez des comptes”.

Morad El Hattab tient à remercier publiquement une femme qui s’est investie dans son affaire, il s’agit Ivanka, la fille du président Donald Trump qui est en charge de la lutte contre la pédo-criminalité au niveau national et qui a déjà permis l’arrestation grâce à une cellule dédiée du FBI dédiée au trafic humain, plus de 5.000 pédo-criminels dans le monde dont en France. Cette cellule a permis aussi l’arrestation en France de réseaux pédo-criminels, mais cela n’a pas été médiatisé bizarrement. Ivanka suit le dossier El Hattab de près qui la remercie infiniment de tout son coeur de vouloir sauver aussi des enfants français. Merci à elle, merci aux Français qui vont s’engager contre ce grave fléau qui touche la France. Souvenez-vous que Jeffrey Epstein résidait pour moitié du temps en France, qu’il violait des enfants français. Il nous faut sauver tous ces enfants. Gardons espoir, tous les citoyens français ont toujours été présents à chaque fois qu’il a fallu manifester contre l’injustice et pour protéger les enfants. Morad El Hattab parle à visage découvert, il fait partie de ces parents plaignants, il en a bien 165.000 chaque année en France qui pour la plupart ne peuvent pas aller jusqu’au bout de cette démarche. La plupart sont des mamans, dans 80% des cas, elles sont détruites par le système, détruites par le réseau ou sous le prétexte qu’elles sont folles ou dépressives. C’est complètement faux, ces femmes sont courageuses, Morad est quelque part le porte-voix de toutes ces personnes. Nous allons gagner !

Un message pour Emmanuel Macron de la part de Morad El Hatatb, “M. le président de la République, agissez vite, car on ne se laissera pas faire et cela vous coûtera votre élection si vous voulez ne rien faire”. Tout ça va s’arrêter très vite, aujourd’hui, un mouvement international se crée autour de la pédo-criminalité, et récemment en Bulgarie, en Turquie, en Allemagne…” Morad El Hattab donnera dans une prochaine vidéo les noms des cinq magistrats monnayant son affaire qui n’ont pas hésité à violer leur code de déontologie pour protéger des corrupteurs de ses enfants et probablement de plusieurs centaines d’autres enfants. Il n’a pas hésité à faire pression sur Mme Nicole Belloubet, ministre de la Justice pour qu’enfin elle daigne transmettre à l’autorité judiciaire compétente en la personne du procureur général près de la procureure de Paris sa requête, car il y avait énormément de blocage. Il faut savoir que le conseil supérieur de la magistrature a refusé d’ouvrir une enquête contre une magistrate littéralement corrompue dans son affaire qui n’a pas hésité à plusieurs reprises à violer ses codes de déontologie. Sa plainte au pénal déposée le 9 juin 2019, soit il y a un an, n’a toujours pas été traitée, pourquoi ? Quels sont les pédo-criminels déviants au sein de la DGSI qui ont pu faire faire pression sur la magistrature afin que l’affaire ne soit pas traitée ? La dernière pièce en date, c’ est l’avis de classement sans suite à Versailles où la procureure dit que les faits dénoncés pourtant sont complets pour fait de diffamation qui ne sont pas punis par un texte pénal ! Il suffit de taper sur Google voir qu’une diffamation est une infraction pénale. En plus, sa plainte auprès du procureur général de Paris de 7 pages avec le lot de tous les magistrats concernés dans son affaire, sa plainte auprès de la procureure antiterroriste de Paris où effectivement son ex-compagne apprend qu’elle rend publics des lieux visés par des attentats terroristes sans que jamais elle n’ait pu être interrogée. Ces agents de la DGSI n’ont pas mangé nos enfants puisqu’ils les violent et les torturent, mettent en danger nos concitoyens français parce qu’ils ne font pas leur travail contre le terrorisme et met aussi en danger nos forces militaires armées, nos forces sentinelle puisque manifestement ils savent où il y aurait des attentats, mais ils ne les empêchent pas. On peut féliciter ces ordures ! Dans un avenir très proche, Emmanuel Macron va-t-il prendre la mesure de ce qui se passe parce qu’il y joue sa future réélection ? “Emmanuel Macron, vous êtes aujourd’hui notre président de la République, où vous agissez en faisant tomber ce réseau pédo-criminel ou vous ne serez pas réélu, peut-être même que vous ne finirez pas votre mandat.”

La peur a changé de camp, elle a complètement changé de camp. Le président de la République est au courant de tout par une lettre ouverte, les Français sont au courant de son affaire, aujourd’hui, ils n’osent plus le menacer, c’est eux qui ont peur. Il faut savoir que le commissariat du XVIIe arrondissement, la commissaire centrale du XVIIe, Catherine Jourdan, la commissaire centrale du VIIIe arrondissement et la commissaire centrale de Versailles ont falsifié les enquêtes. Ils ont bénéficié de l’aide de deux voyous de l’IGPN dont il a les signatures pour retrouver grâce aux juges d’instruction qui a validé les falsifications d’enquêtes. Ils vont tomber, ils vont tous tomber et on sauvera des milliers d’enfants ce n’est que le début.

Il faut savoir que Brigitte Macron a déjà sollicité quatre fois, prendra-t-elle la mesure de la gravité de ce qui se passe en France ? Morad El Hattab demande à reçu par elle avec des avocats et des représentants des associations de protection de l’enfance pas ceux qui ont protégé les salopards de l’affaire Outreau, mais les vraies associations de protection de l’enfance. Aux États-Unis, ils ont pris la mesure des choses, Melania Trump, lors du feu d’artifice de la fête de l’Indépendance, le 3 juillet au soir, portait une robe dessinée par Alexander McQueen représentant des dessins de victimes d’enfants abusés sexuellement. La prise de conscience En France a débuté, c’est désormais à M. Emmanuel Macron, président de la République, qui possède tous les pouvoirs, de mettre à mal ces réseaux pédophiles. Il n’aura pas le choix dans cette affaire, il y a des gens de la DGSI, des gens qui sont en charge de la protection de la sûreté nationale qui se sont mouillés avec des pédo-criminels, probablement aussi avec des magistrats… ils vont tous tomber. Restons sereins, fiers d’être Français, d’être animés et n’ayons peur de personne, car nous n’avons aucune peur à avoir. On gagnera tous ensemble, le combat est pour tous les enfants de France.

Morad EL HATTAB
Citoyen français né en Franche-Comté dans le Jura de parents français
Ecrivain et géopolitologue
Diplômé de l’Académie des Arts, des Sciences et des Lettres
Lauréat du Prix du livre franco-russe de l’APMC
Lauréat du Prix littéraire Lucien Caroubi, prix pour la Paix et la Tolérance

https://ho1.us/2020/07/lettre-ouverte-a-laurent-nunez-belda/

Entretien de Morad El Hattab du 5 juillet 2020 avec le Media Live

🔴 𝗨𝗻 𝗿𝗲́𝘀𝗲𝗮𝘂 𝗽𝗲́𝗱𝗼𝗰𝗿𝗶𝗺𝗶𝗻𝗲𝗹 𝗮𝘂 𝘀𝗲𝗶𝗻 𝗱𝗲 𝗹𝗮 𝗗𝗚𝗦𝗜 ?

Morad EL HATTAB est écrivain/Géopoliticien,

Depuis 5 ans de…

Posted by Le Media Live on Sunday, July 5, 2020

Un réseau pédocriminel au sein de la DGSI ? 5 juillet 2020 (vidéo secours)

Sylvie FOURCADE

Stand United – RightOnQ with Guest Indy Spanglish

Previous article

President Trump participates in Spirit of America

Next article

You may also like

Comments

Comments are closed.

More in France