Free AccessSpirituality

Epidémie de Coronavirus, Stress et Dépression

0

Une approche interessante de notre contributrice
Chantal Maille – Psychanalyste.

 

Durant la période de confinement, notre santé mentale a été mise à rude épreuve. La crise sanitaire “COVID-19” pourrait engendrer de nombreux troubles dépressifs pouvant aller jusqu’à la dépression.

Comment gérer le stress, comment faire face à la réalité post-coronavirus et se préparer à l’aggravation des troubles de l’humeur?

L’isolement social a réveillé en nous de nombreux facteurs qui interagissent entre-eux comme les émotions ressenties, le manque de contrôle, l’incertitude, l’épuisement moral, le sentiment de vide, la perte d’emploi, l’apathie, une augmentation du stress en général.

Face à la crise sanitaire, de nombreuses personnes se sentent plus vulnérables.

L’anxiété dûe à la contamination du virus nous donne un fort sentiment de perte de contrôle : la situation nous échappe et le lendemain est incertain car il n’est plus possible de faire des projets et se projeter dans le futur.

Nous regardons en spectateur l’économie s’effondrer sans pouvoir faire quoi que ce soit : nous nous sentons de plus en plus fragile.

Force est de constater les réactions à l’anxiété et au stress, on pensera aux achats compulsifs tant alimentaires (pates, farine, oeufs…) que de droguerie (papier toilette, savons, masques, gants…), une augmentation des troubles obsessionnels (nettoyage, rangement…), mais une augmentation du nombre des dépressions est à craindre à la fin du confinement.

Pourquoi les cas de dépression pourraient-ils augmenter ?

La crise sanitaire que nous venons de traverser, va faire émerger des séquelles psychologiques de diverses provenances :

  • D’une part, le deuil vécu par toutes les personnes ayant perdu un ou plusieurs de leurs proches, plus traumatisant car il n’a pas été possible de dire au revoir à la personne décédée,
  • celles qui ont perdu leur emploi et se retrouvent dans une situation professionnelle incertaine,
  • mais aussi, les personnes qui venaient de surmonter une dépression (-ou un trouble nerveux-) réactivée par la situation anxieuse,

La personne dans ces cas-là, doit faire face à un bouquet émotionnel complexe où s’entremêlent la colère, la tristesse, le désespoir et/ou l’irritabilité.

  • D’autre part, l’incertitude du lendemain,
  • l’instabilité économique (le chômage partiel, le licenciement-chômage, la fermeture de sociétés),
  • la perte de contrôle,
  • les interdictions ou privations de liberté vont finalement déclencher de réelles crises existentielles.

Soumis à ces situations pendant des semaines et/ou des mois, sans solution médicale (médicament/vaccin) et face à un ennemi invisible, la qualité de vie diminue graduellement, alors que la peur et l’angoisse augmentent et prennent toute la place dans la vie quotidienne.

Nous ne sommes plus capables de solutionner les problèmes:

  • il faut faire face à l’insomnie et au manque de sommeil,
  • nous sommes de moins en moins motivés: le manque de motivation au niveau du travail à effectuer à domicile par exemple, les adultes aussi bien que les enfants ont tendance à perdre pied et baisser les bras.

Comment pouvons-nous éviter l’apparition de dépressions ?

Lors d’une pandémie, le principal déclencheur de la dépression sera le stress environnemental c’est à dire la situation de confinement : le lien social est rompu et de nombreuses personnes se retrouvent seules, ou bien doivent faire face à des problèmes à la maison (problèmes d’organisation, de couple, familial…).

Un autre déclencheur important sera généré par les difficultés financières.

La solidarité et l’entraide vont prévaloir sur tout le reste: l’objectif commun sera de vaincre le coronavis.

De nombreuses personnes et sociétés ont rapidement transformé leurs tâches de travail : les couturières ont fabriqué des masques en tissu pour protéger le personnel soignant, les caissières, de nombreux professionnels (psychologues, psychiatres, enseignants…) depuis leur domicile, offrent de l’aide à ceux qui en ont besoin.

La liste des entreprises et des personnes qui font des dons, tant financiers que matériels s’allonge. Les associations nourrissent de plus en plus de personnes démunies ne pouvant plus subvenir à leurs besoins.

Dans un premier temps, la douleur émotionnelle dans la vie quotidienne peut être atténuée grâce à la famille, aux amis ou aux voisins. Les achats sont faits par les voisins pour les personnes âgées et les plus fragiles, les étudiants qui offrent de garder les enfants, la visite des personnes seules chez elles…)

Cependant, il est important de rechercher de l’aide et un soutien psychologique auprès de professionnels tels que psychologues, psychopraticiens, sophrologues etc…, afin d’apprendre à mieux gérer les émotions ressenties, de ne pas rester passif(ve), d’être acteur de sa vie pour mieux gérer le stress et retrouver du sens à la vie.

Demandez de l’aide : de nombreux canaux d’aide ont vu le jour par téléphone et par le biais d’appels vidéo et faites-vous conseiller : la distance physique ne signifie pas l’isolement social…

De nombreuses disciplines peuvent également vous procurer du bien-être et vous pourrez gagner en sérénité:

  • la pleine conscience
  • les techniques de relaxation,
  • la gestion du stress,
  • la méditation

A consommer sans modération !

A propos de Chantal Maille – Psychanalyste. https://chantalmaille.com

 

Praticienne en Psychothérapie et Psychanalyste, Chantal est diplomée de l’ EFPP ( E-Faculté de Psychologie et Psychanalyse) et exerce son art selon les préceptes fondamentaux de ses Maitres. Novatrice, elle est l’une des premières à proposer à ses patients des sessions distantes ( Téléphone et Skype) processus utiles depuis la récente épidémie. Elle propose également des séances de Sophrologie et de Coaching Conjugal.

Chantal Maille
Praticien en Psychothérapie - Psychanalyste, Coaching conjugal & Sophrologie https://chmpsy.com

News Tidbits You Might Have Missed!!!

Previous article

Special Restored Republic via a GCR Report as of June 9, 2020

Next article

You may also like

Comments

Comments are closed.

More in Free Access