FranceGeneral

L’album des bobards… médiatiques et palmarès des Bobards d’Or 2020

0

Update 3 mars 2020, Les grands médias aiment à dénoncer ce qu’ils appellent les « fakes news », ce qu’ils considèrent comme les « fausses informations » émanant des réseaux sociaux. Ils pointent la paille dans l’oeil du voisin, mais se gardent de voir la poutre dans le leur. Car les mensonges répétés en boucle par les grands médias sont innombrables. Chaque année la cérémonie parodique des Bobards d’or récompense les plus saillants. Souvenez-vous. Théo, la racaille mythomane prétendument violée par des policiers. « L’ophtalmo raciste » accusé indûment d’avoir refusé de soigner une enfant arabe. Le journaliste américain James Folley soi-disant enlevé par Assad et retrouvé égorgé par les islamistes. Les chiffres de participants gonflés pour les manifestations LGBTQ et… dégonflés pour les opérations politiquement incorrectes. L’album des Bobards, bien sourcé et joliment illustré, vous fait découvrir plus de 100 gros mensonges médiatiques. Il décrypte les principales méthodes de désinformation : bobards par l’image, bobard calculette, bobard par invention et non-vérification des sources, bobard par changement de nom et de prénom. Il présente aussi les auteurs de ces bobards. Fidèle à l’esprit de la cérémonie des Bobards d’or, l’album des Bobards vise à corriger par le rire les principaux travers des journalistes. Un livre aussi indispensable qu’amusant ! Présidée par Jean-Yves Le Gallou, la Fondation Polémia organise chaque année la cérémonie des Bobards d’Or qui récompense les meilleures affabulations des journalistes.

L’album des Bobards, 10 ans de fakenews des médias de Jean-Yves Le Gallou, 180 pages, éditeur Via Romana – 14 novembre 2019

Le palmarès des Bobards d’Or 2020

Ce lundi 24 février avait lieu la 11e cérémonie des Bobards d’Or. Cet événement annuel organisé par Polémia a une fois de plus récompensé de nombreux journalistes et médias qui ont tout fait pour désinformer au mieux les rares Français faisant encore confiance aux médias dominants !

  • Prix Spéciaux
    Prix Spécial Xavier Dupont De Ligonnès à l’ensemble de la presse pour une douche écossaise mémorable !
    Prix Spécial pour Quotidien pour une année passée riche en erreurs et en mensonges multiples
  • Catégorie Bobard Sans Frontières
    Bobard d’Or à l’AFP pour le Bobard Carcéral, le 18 novembre 2019, la branche internationale de l’AFP publie donc une dépêche attaquant Donald Trump via les propos d’un expert le mettant directement en cause. Cette dépêche était doublée d’un tweet, annonçant le scoop : « Urgent. Selon l’ONU, plus de 100.000 enfants détenus pour des motifs liés à l’immigration. » Mais, 24 heures plus tard, c’est le drame ! « L’AFP retire cette nouvelle. L’auteur du rapport a précisé que ses données ne représentaient pas le nombre d’enfants actuellement détenus pour des motifs liés à l’immigration, mais le nombre total d’enfants passés par un centre de détention pour ce motif en 2015.
    Nous supprimons cette information. » Et, à l’époque, le responsable était donc un certain Barack Obama. Le but premier de cette dépêche étant sans doute d’attaquer l’actuel président des États-Unis!
  • Catégorie Décodeurs Décodés
    Bobard d’Or à Quotidien pour le Bobard Carton Rouge, « Quotidien » a tenté un débunkage des propos de Pierre Ménès sur le fait qu’il n’y avait que quelques Blancs dans les équipes de football de la région parisienne. Sauf que les équipes de « Quotidien » ne se sont évidemment pas rendues dans les quartiers chauds… En réalité, elles n’ont même pas… traversé le périphérique ! Les journalistes sont restés à Paris ! Et les courageux journalistes ne sont allés voir qu’un seul terrain de football !
  • Bobard du Stagiaire
    Bobard d’Or à BFM, France Info et Le Parisien pour le Bobard Crédibilité Fondue, en juin dernier, de nombreux médias français annoncent, à grand renfort de commentaires catastrophés, que 40 % de la glace du Groenland a fondu. En réalité, il s’agissait d’une incroyable erreur de traduction !
  • Catégorie Bob’arc-en-ciel
    Bobard d’Or pour Christophe Ayad, grand reporter du Monde pour sa belle Marche pour le Bobard, le 6 octobre 2019 avait lieu la manifestation “Marchons enfants”. Et Le Monde avait dépêché sur place plusieurs journalistes dont Christophe Ayad, grand reporter du journal ! Une référence journalistique donc puisqu’il est notamment titulaire d’un prix Albert-Londres reçu en 2004 pour ses enquêtes sur le Rwanda et l’Irak. Mais un grand reporter dans une Marche pour la vie, ça donne une succession d’erreurs et d’approximations !
  • Catégorie Bobard du Vivre-ensemble
    Bobard d’Or remporté par deux concurrents arrivés ex aequo
    France Culture pour le Bobard Antique, saviez-vous que si les statues antiques sont aujourd’hui blanches et non colorées, c’était à cause d’un grand complot reliant Pline l’Ancien à Adolf Hitler ? C’est en tout cas ce qu’a plus ou moins voulu faire comprendre France Culture dans une vidéo incroyable où l’aveuglement idéologique le dispute magistralement à la bêtise pure et simple.
    L’ensemble des médias pour le Bobard Notre-Drame, quelle plus belle illustration du bobard par occultation que le mutisme médiatique à propos des centaines de messages insultants et moqueurs à la suite du terrible incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris ?

Les médias ne sont pas un contre-pouvoir. Ils ne sont pas davantage le quatrième pouvoir. Ils sont progressivement devenus le premier pouvoir : celui qui s’exerce sur les esprits. Plus inquiétants, ils semblent même prendre le contrôle des autres pouvoirs, intellectuels, politiques et judiciaires. Or journaux, radios, télévisions et même certains sites d’information en ligne ne sont ni indépendants ni libres. Ils subissent la loi d’airain publicitaire des banques et des financiers, prisonniers des préjugés de ceux qui les font, la caste journalistique. C’est l’alliance du grand capital et de la pensée unique de salle de rédaction qui passent tout au crible de l’idéologie mondialiste : ouverture des frontières, dérégulation économique et financière, rejet des traditions, « antiracisme » et « mariage gay ». Pour rééduquer, ils conditionnent par la désinformation, la Novlangue, la censure, la diabolisation et le bobard sont leurs instruments, au mépris de l’identité, de la souveraineté, de la démocratie française et des libertés. Jean-Yves Le Gallou reconstitue histoire et autopsie de cette tyrannie des temps modernes ; il trace aussi les voies de son renversement : par le développement de l’esprit critique, la réinformation, l’essor des médias alternatifs sur Internet, l’abolition des lois liberticides, le développement de la démocratie numérique et de la démocratie directe. Pour redonner vie à une véritable liberté d’expression, il faudra bien chasser les assassins de l’information.

La tyrannie médiatique de Jean-Yves Le Gallou, 380 pages, éditeur Via Romana – 5 février 2013

Ce lundi 24 février avait lieu la 11e cérémonie des Bobards d’Or. Cet événement annuel organisé par Polémia a une fois de plus récompensé de nombreux journalistes et médias qui ont tout fait pour désinformer au mieux les rares Français faisant encore confiance aux médias dominants !
Voici le palmarès de ces Bobards d’Or 2020.

Jean-Yves Le Gallou, énarque, dirige la fondation Polémia, un « think tank » qui organise chaque année la journée d étude de la réinformation et la cérémonie des Bobards d Or. Il a déjà publié La Préférence nationale, réponse à l’immigration 1985 (chez Albin Michel), Le défi gaulois, carnets de route en France réelle 2000, Le dictionnaire de Novlangue 2015 (chez Polémia).

Ancien député européen, cofondateur des cercles de réflexion Polémia et du Club de l’Horloge, mais aussi essayiste avec le concept de préférence nationale ou encore chroniqueur sur TV Libertés, Jean-Yves Le Gallou a passé une vie entière à défendre son idée de la France en restant debout face au politiquement correct.
C’est donc tout naturellement qu’à l’heure où la classe politico-médiatique emploie les grands moyens pour freiner l’émergence des médias alternatifs sur Internet, aucun des mensonges qu’elle profère et des vérités qu’elle omet dans le but de maintenir sa position dominante n’échappe à la vigilance de Jean-Yves Le Gallou. Lorsque la presse diffuse une information et en occulte une autre, lorsqu’elle détermine ce qui est dicible et ce qui ne l’est pas, la presse n’est pas neutre et défend un agenda. Des grands reporters mythomanes aux décodeurs à l’indépendance douteuse en passant par la censure pure et dure, Jean-Yves Le Gallou décerne chaque année des prix aux responsables des pires aberrations d’un système aux abois lors de sa cérémonie des Bobards d’Or. Une discussion l’évolution globale des médias et de leur rôle dans la société.

Sylvie FOURCADE

George HW Bush, the 41st president of the United States dies at 94

Previous article

Mediagate

Next article

You may also like

Comments

Comments are closed.

More in France