Deep State mondialAmérique du NordEuropeFrance

1950-1990, le scandale des armées secrètes de l’OTAN

0

De véritables armées de l’ombre s’affrontent autour de nous à notre insu. La Conspiration est derrière notre porte. Un documentaire de 53mn dans les coulisses du terrorisme d’état, d’Emmanuel Amara, diffusé sur France 5 en mai 2011.

Fondée en avril 1949 pour faire face à la menace communiste, l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN) crée dans les pays amis une armée secrète baptisée Stay Behind (“Rester derrière”). Dès 1944, les Américains recrutent en Allemagne et en Italie d’anciens responsables nazis et fascistes. L’objectif est clair : en cas d’invasion soviétique, il faut organiser la résistance et pour cela, compter avec des forces bien équipées et motivées sur le plan idéologique. Dans les années qui suivent s’ajoute une autre mission : combattre les mouvements d’extrême gauche. Ce film, présenté dans le cadre du Case du siècle, lève le voile sur ce réseau structuré et puissant. Enquête sur l’un des secrets politico-militaires les mieux gardés depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Le réseau Stay Behind et ses activités sont évoqués dans ce document retrouvé dans les archives de la Stasi.

Le 24 octobre 1990, le scandale éclate au grand jour. L’ancien chef du gouvernement italien Giulio Andreotti révèle au monde entier l’existence d’une armée secrète européenne. Une structure paramilitaire, placée sous commandement de l’Otan et des Etats-Unis, et responsable de manipulations, d’attentats et d’assassinats. Avec l’aide de l’historien suisse Daniele Ganser, auteur du livre Les Armées secrètes de l’Otan — Réseaux Stay Behind, opération Gladio et terrorisme en Europe de l’Ouest, le réalisateur Emmanuel Amara offre un éclairage sur la guerre secrète qui se livra en Europe de l’Ouest, témoignages et documents à l’appui.

Sylvie FOURCADE

Sex Cult Leader Found Guilty On ALL CHARGES…

Previous article

NXIVM, Sex Cult Leader Raniere Found Guilty in New York

Next article

You may also like

Comments

Comments are closed.