0

Human trafficking is one of the most heinous crimes on Earth. Right now traffickers are robbing a staggering 24.9 million people of their freedom and basic human dignity—that’s roughly three times the population of New York City. We must band together and build momentum to defeat human trafficking. We must hold the perpetrators of this heinous crime accountable. We must achieve justice for survivors as they rebuild their lives. We must reinvigorate our shared commitment to extinguish human trafficking wherever it exists. There is no time to waste.

Achieving these objectives requires sound information and tried-and-true approaches.Through the annual Trafficking in Persons Report (TIP Report), we assess comprehensively what governments around the world are doing to combat this crime. The TIP Report is an invaluable tool to arm ourselves with the latest information and guide our action at home and abroad. It helps us go beyond preconceived notions of what we think human trafficking is and better understand the complexities of this crime.

Each one of us can be a champion for freedom and use our specific strengths to help eradicate human trafficking. Individuals can learn the common indicators for human trafficking and call in suspicious activities to the local or national hotline. Businesses can take meaningful steps to eliminate forced labor from their supply chains. First responders can enhance training and put in place screening to help identify trafficking victims. Government leaders can prioritize investigating and prosecuting labor and sex trafficking cases wherever they occur.

Alongside us in the battle are those who sadly know first-hand how depraved this assault on human dignity really is. We salute the brave survivors who have already become instrumental partners in the global fight to combat human trafficking. We encourage other governments to seek survivor input and apply trauma-informed approaches to hold traffickers accountable and care for survivors. And we honor the courageous TIP Report Heroes who have dedicated themselves to this most urgent cause of defending freedom.

The Department of State joins the Trump Administration, community leaders, global allies, and the survivors in our shared fight to end human trafficking. We must be resolute—we cannot leave anyone behind. Rather, we must harness innovation and ingenuity to prevent trafficking, identify and empower those who have survived it, and send the strongest message possible to traffickers that we will not tolerate their despicable and criminal acts.

Michael R. Pompeo, U.S. Secretary of State

Note: Human trafficking is a $150 billion dollar industry.

Download the Full Report with 187 country narratives / récits par pays (PDF)

The Office to Monitor and Combat Trafficking in Persons (J/TIP) is an agency within the United States Department of State charged with investigating and creating programs to prevent human trafficking both within the United States and internationally./ Le Bureau de surveillance et de lutte contre la traite des personnes (J / TIP) est une agence du département d’État des États-Unis chargée d’enquêter et de créer des programmes de prévention de la traite des êtres humains, tant aux États-Unis qu’au niveau international.

Trafic de personnes, rapport juin 2019

La traite des êtres humains est l’un des crimes les plus odieux au monde. À l’heure actuelle, les trafiquants privent 24,9 millions de personnes de leur liberté et de leur dignité humaine fondamentale, soit trois fois plus que la population de la ville de New York. Nous devons nous unir et créer une dynamique pour vaincre la traite des êtres humains. Nous devons tenir les auteurs de ce crime odieux pour responsables. Nous devons obtenir justice pour les survivants qui reconstruisent leur vie. Nous devons revigorer notre engagement commun d’extinction de la traite des êtres humains, où qu’elle se trouve. Il n’y a pas de temps a perdre.

La réalisation de ces objectifs nécessite des informations fiables et des approches éprouvées.Par le Rapport annuel sur la traite des personnes (rapport TIP), nous évaluons de manière exhaustive les mesures prises par les gouvernements du monde entier pour lutter contre ce crime. Le rapport TIP est un outil précieux pour nous armer des dernières informations et guider notre action chez nous et à l’étranger. Cela nous aide à dépasser les idées préconçues sur ce que nous pensons de la traite des êtres humains et à mieux comprendre les complexités de ce crime.

Chacun de nous peut être un champion de la liberté et utiliser ses forces spécifiques pour contribuer à éradiquer la traite des êtres humains. Les individus peuvent apprendre les indicateurs communs de la traite des êtres humains et signaler des activités suspectes au service d’assistance téléphonique local ou national. Les entreprises peuvent prendre des mesures concrètes pour éliminer le travail forcé de leurs chaînes d’approvisionnement. Les premiers intervenants peuvent améliorer la formation et mettre en place un dépistage pour aider à identifier les victimes de la traite. Les chefs de gouvernement peuvent donner la priorité aux enquêtes et poursuites dans les affaires de travail et de trafic sexuel, où qu’elles se produisent.

À nos côtés au combat se trouvent ceux qui savent malheureusement à quel point cette atteinte à la dignité humaine est vraiment dépravée. Nous saluons les survivants courageux qui sont déjà devenus des partenaires essentiels dans la lutte mondiale contre la traite des êtres humains. Nous encourageons les autres gouvernements à solliciter les commentaires des victimes et à appliquer des approches tenant compte des traumatismes pour responsabiliser les trafiquants et prendre soin des victimes. Et nous honorons les courageux héros du rapport TIP qui se sont consacrés à cette cause urgente de défense de la liberté.

Le département d’État se joint à l’administration Trump, aux dirigeants des communautés, aux alliés mondiaux et aux survivants dans le combat que nous menons ensemble pour mettre fin à la traite des êtres humains. Nous devons être résolus – nous ne pouvons laisser personne derrière. Nous devons plutôt exploiter l’innovation et l’ingéniosité pour prévenir le trafic, identifier et responsabiliser ceux qui y ont survécu et envoyer le message le plus clair possible aux trafiquants: nous ne tolérerons pas leurs actes odieux et criminels.

Michael R. Pompeo, secrétaire d’État américain

NB: Note: La traite des êtres humains est une industrie à 150 milliards de dollars.

Sylvie FOURCADE

Miss Michigan Loses Her CROWN!!!

Previous article

Timeline of Evil 1877 / 2019 & Theft of the Social Media Invention

Next article

You may also like

Comments

Comments are closed.

More in Deep State