EuropeAmérique du NordDeep StateFrance

Walter Hallstein, un nazi devenu président de la commission européenne

0

Un des pères fondateurs de cette Europe de la paix !

Des liens politiques entre les USA et certains dignitaires nazis sont-ils à l’origine de l’Union européenne ?
source intégrale sur Vigile Québec, édité 14 décembre 2015

Loin d’être un rempart contre le fascisme, l’Union européenne a été en partie conçue par des fascistes.

Un aspect souvent passé sous silence du fascisme historique, qu’il soit proprement fasciste, nazi, ou pétainiste, fut en effet le programme de construction européenne. Joseph Goebbels, chargé par Adolf Hitler de développer un « programme européen », écrit : « Le but de notre combat doit être, toujours et encore, de créer une Europe homogène. Mais l’Europe ne peut connaître une organisation claire que par les Allemands. » (Journal, p.157, éd. Tallandier, 2005). Les unités de Waffen SS étaient d’ailleurs européennes (belges, hongroises, albanaises, néerlandaises, françaises, baltes…).

Pierre Laval, chef du gouvernement français, a toujours été un partisan de la Nouvelle Europe (Das Neue Europa). Le 22 juin 1942, il prononce le discours suivant : « De cette guerre surgira inévitablement une nouvelle Europe. On parle souvent d’Europe, c’est un mot auquel, en France, on n’est pas encore très habitué. On aime son pays parce qu’on aime son village. Pour moi, Français, je voudrais que demain nous puissions aimer une Europe dans laquelle la France aura une place qui sera digne d’elle. Pour construire cette Europe, l’Allemagne est en train de livrer des combats gigantesques. Elle doit, avec d’autres, consentir d’immenses sacrifices. Et elle ne ménage pas le sang de sa jeunesse. Pour la jeter dans la bataille, elle va la chercher dans les usines et aux champs. Je souhaite la victoire de l’Allemagne, parce que, sans elle, le bolchevisme, demain, s’installerait partout. » Le 20 avril 1943, il est reçu par Hitler, avec Joachim von Ribbentrop et l’Italien Bastianini, afin de participer à l’organisation de la Nouvelle Europe.

Sous-secrétaire d’Etat aux affaires étrangères, Bastianini avait proclamé le « programme Europe » qui fut massivement diffusé en Italie. Il s’agit d’un plan de future union ou confédération européenne, repris par Ribbentrop et relancé en avril par Benito Mussolini et Laval lors de leurs entrevues avec Hitler. (Journal, Goebbels,p. 174)”

Comité Valmy

Walter Hallstein, un nazi devenu président de la commission européenne

Walter Hallstein était le premier président de la commission européenne. Concepteur de la construction européenne, il fût aux yeux de l’histoire un des pères fondateurs de cette Europe de la paix et a toujours été associé aux remarquables Robert Schuman et Jean Monnaie. Le problème c’est que c’était un Nazi. Est-ce vrai, comment est ce possible et si c’est le cas pour quelle raison l’opinion publique l’ignore ?

1/ Walter Hallstein

L’ensemble du processus européen ne peut être compris que si l’on s’intéresse à la vision des concepteurs de ce projet qui s’avéraient être tout sauf des démocrates. Parmi les « pères fondateurs » Walter Hallstein est sans doute l’un des principaux concepteurs ou plutôt le concepteur en chef de cette construction européenne. Cet Allemand né en 1901 et mort en 1982 était professeur de droit en Allemagne. Il était également un juriste nazi comme le prouve sa lettre datant du 30 septembre 1935 adressée au représentant du gouvernement nazi de l’université de Rostock. Il a d’ailleurs été nommé doyen de la faculté de droit et d’économie de Rostock par le gouvernement du IIIème Reich comme le prouve la lettre 18 mai 1936 signée par le chancelier de l’université de Rostock et d’un « Heil Hitler ». Walter Hallstein profite donc de l’ascenseur social du IIIème Reich lui permettant d’accéder aux plus hautes fonctions de l’Allemagne nazie.
L’histoire de Walter Hallstein publiée par Guillaume S. le 14/12/2015

2/ « Das Neue Europa »
3/ La collaboration française favorable au projet
4/ La propagande de Vichy entre 1941 et 1942
5/ La rhétorique du IIIème Reich
6/ Rupture temporaire du projet
7/ Pax Americana

Conclusion

« Le projet européen a été voulu par Hitler et Mussolini et conçu par Walter Hallstein. Lorsque les américains ont « libéré » l’Europe de l’ouest, ils se sont efforcés de relancer ce plan en retournant Walter Hallstein afin de vassaliser l’Europe de l’Ouest conformément à ce qui était convenu avec Staline sur le partage de l’Europe lors des conférences de Téhéran, Yalta et Potsdam. (à noter l’absence d’un représentant français légitime lors de ces événements. Et pour cause, De Gaulle en cohérence à l’appel du 18 juin a toujours souhaité l’indépendance de la France en refusant catégoriquement la nouvelle Europe d’Hitler et la construction européenne portée par les USA. Faute de na pas avoir de majorité politique pour sortir de la CECA il tentera l’idée du couple Franco-Allemand ; sans succès => cf : traité de l’Elysée et son préambule d’interprétation) Le traité transatlantique qui se négocie en catimini a vocation à créer un espace de libre échange entre USA et Europe créant ainsi une zone de 850 000 000 de consommateurs. C’est aujourd’hui la pierre angulaire de cette stratégie qui a pour but de neutraliser les puissances d’Europe afin de conserver une hégémonie sur le monde qui repose sur une thalassocratie (anglo-saxons) et non une terrassocratie (allemands ou russes => cf : travaux du géographe britannique Mackinder) . Il est également intéressant d’étudier la relation entre l’Allemagne et les Etats-Unis depuis la capitulation allemande du 8 mai 1945 en montrant du doigt un certain « pacte germano-américain pour le 21ème siècle » qui lie celui qui a capitulé sans condition à son dominant jusqu’en 2099… (cf : site officiel de la Maison Blanche)

Les nazis et les fascistes qui ont fondé l’UE et leur influence aujourd’hui par Rodney Atkinson

Cette vidéo est basée sur un discours de Rodney Atkinson lors d’une réunion publique au Parlement du 26 février 2008. L’UE est basée sur les plans nazis publiés à Berlin en 1942. “L’Eu a été fondé et initialement dirigé par des” anciens “nazis et fascistes, à l’instar du prix Charlemagne attribué à Tony Blair, Edward Heath, Roy Jenkins et à d’autres pour leur rôle dans supprimer la souveraineté démocratique des États-nations d’Europe “Rodney Atkinson est un ancien conseiller auprès des ministres et un auteur de 6 livres sur l’économie politique et la crise provoquée par le super-État européen, qui fait l’objet d’éloges. Il a diffusé à la radio et à la télévision au Royaume-Uni, en Allemagne, en Pologne, en Yougoslavie, en Autriche et aux États-Unis, et ses livres ont été vendus dans plus de 50 pays. Des livres sont disponibles sur freenations.net ou sur Amazon. La définition du fascisme utilisée dans cette vidéo est la suivante: Le fascisme est une forme de gouvernement qui est un type de dictature à parti unique. Les fascistes sont contre la démocratie. Ils travaillent pour un État totalitaire à parti unique. Le parti nazi était en réalité le parti socialiste nazi. La boucle de fasciste à communiste, réponde à la même définition !

Sylvie FOURCADE

Monetary System is Dysfunctional — Inflate or Die

Previous article

Pompeo is TICKED!!!

Next article

You may also like

Comments

Comments are closed.

More in Europe